Michael Schumacher : "Une période de guérison de un à trois ans"

Michael Schumacher est bien sorti du coma a confirmé le professeur Jean-François Payen qui l’a soigné au CHU de Grenoble pendant cinq mois et demi. Dans cette interview, il confirme également que la durée de guérison sera longue pour l’ancien champion de Formule 1 victime d’un accident de ski le 29 décembre 2013.

Les nouvelles concernant l’ancien pilote de Formule 1 Michael Schumacher sont rares. Dernièrement, Jean-louis Moncet, journaliste spécialisé dans le sport automobile expliquait que Michael Schumacher " se réveillait tout doucement ''. Aujourd’hui, c’est le journal Le Parisien qui a eu l’exclusivité de l’interview du professeur Jean-François Payen qui a soigné l’ancien pilote de Formule 1 pendant cinq mois et demi au CHU de Grenoble. Ce dernier confirme bien que le septuple champion du monde " est sorti du coma ". " Il est dans des conditions très favorables. L'environnement familial bénéficie aux patients. Sa femme s'est entourée d'excellents conseils et a mis en oeuvre tout ce qu'il fallait pour qu'il puisse progresser " explique le professeur Payen, chef du service anesthésie-réanimation de l’hôpital isérois. " Je suis allé d’abord le voir à l’hôpital de Lausanne, lorsqu’il a quitté le CHU de Grenoble en juin, puis ensuite à son domicile précise Payen. Pour observer son évolution et la partager avec son épouse et ses enfants. " Une femme sur laquelle il indique également : " C’est quelqu’un qui a une volonté de faire avancer son mari qui est en tout point extraordinaire. Elle a eu tout de suite conscience de la gravité de la situation et du long chemin qu’elle a à parcourir avec lui. Elle est lucide et va tout faire, tout donner, pour que son conjoint puisse avancer ".

Michael Schumacher : "Une période de guérison de un à trois ans" - photo
Michael Schumacher : "Une période de guérison de un à trois ans" - photo

Quant à la phase de récupération, Payen estime qu’elle sera longue. " Il faut être patient. On est dans une échelle qui va de un à trois ans. La vie après un traumatisme crânien est jalonnée d'étapes qui vont de séquelles très lourdes à des séquelles moins lourdes, donc voilà, il doit avancer, on espère, mais il faut lui donner du temps. " Aujourd’hui soigné à Gland, en Suisse, directement dans le domicile familial, Schumacher trouve également là-bas un environnement plus calme. Le professeur Payen rappelle ainsi les circonstances de travail dans lesquelles ils ont dû soigner l’ancien pilote : " Personne n’est prêt à subir un tel déferlement de médias. Nous nous sommes rapidement organisés en créant une sorte de « bulle médicale » pour nous protéger du monde extérieur, de cette pression médiatique, afin de pouvoir travailler correctement. Certes, des mesures de sécurité ont été prises pour éviter toute intrusion dans notre service, mais sinon, Michael Schumacher a été traité comme n’importe quel autre patient, dans les choix thérapeutiques, dans les décisions que l’on a prises. Dans le service de réanimation, il se trouvait aux côtés d’autres patients. Nous n’avons pas de chambre VIP. " A lire aussi : Michael Schumacher : 125 000 euros de soins à domicile par semaine.