Michel Bourez : "J’aurais pu me noyer à Teahupoo" (vidéo)

Ecrit par

Blessé à la main et au dos lors d’un gros wipeout à Teahupoo alors qu’il était en session de freesurf, Michel Bourez a dû déclarer forfait pour le Oi Rio Pro 2015. meltyXtrem vous propose la réaction du surfeur après son accident et sur sa saison actuelle.

"Ça aurait pu être pire." Voilà comment le Tahitien Michel Bourez résume son wipeout le weekend dernier en pleine session de freesurf à Teahupoo (Tahiti), dans un entretien accordé à Planete Surf. Le surfeur a ainsi pris une vague plus grande que les autres et s'est fait emporter, se blessant sérieusement à la main gauche et au dos : "Une grosse houle a touché l’île dimanche dernier, témoigne-t-il. On en a profité pour aller surfer sur Teahupoo. Une fois à l’eau, cette vague est arrivée. Elle était un peu plus grosse que toutes les autres. Je me suis dit que c’était le bon moment pour moi de surfer un peu plus gros. Du coup, je suis parti sur celle-là, mais je n’ai pas réussi à tenir sur la vague, elle m’a pris et m’a lancé directement sur le récif. J’ai bien senti le choc car j’ai atterri à plat sur le dos, mais c'est ma main gauche qui a tapé le récif en premier. C’est à ce moment-là qu'elle a été sectionnée, mon dos a pris une demi-seconde après. Ma main a encaissé tout le choc, même si j’ai aussi une vertèbre cassée. Heureusement, la moelle épinière n’a pas subi de dommages."

C’est la première fois que le surfeur se casse quelque chose. Une expérience qu’il n’est pas près d’oublier : "Je n’ai pas eu le sentiment d’avoir peur. J'ai immédiatement pensé à me protéger la tête. Mais lorsque j’ai touché le récif, je me suis dit : "bon ben voilà, c’est fait !" Je n’ai alors pensé qu’à une chose : remonter le plus rapidement possible à la surface et absolument avant que la deuxième vague ne casse. Sinon, j’aurais pu me noyer en remontant alors que la deuxième arrivait. C’est la première fois que je me casse quelque chose. C’était vraiment difficile à gérer parce que j’ai vu que, même en étant prêt physiquement comme je le suis, tout peut arriver."

Michel Bourez : "J’aurais pu me noyer à Teahupoo" (vidéo)

Secouru et opéré dans la foulée, le Tahitien ne pourra pas revenir à la compétition avant au moins six semaines : "J’ai eu l’accident dimanche à 11h30 et j’ai été opéré à 19h. Tout s’est bien passé. On m’a mis une broche parce que j’ai trois doigts cassés. Je vais prendre du repos et j’espère récupérer rapidement . Le médecin m’a dit que je devais garder la broche au minimum six semaines. Du coup, je ne pourrai pas utiliser ma main pendant ce temps. C’est seulement lorsque la broche aura été retirée que je pourrai de nouveau travailler avec et retrouver de la force petit à petit. Je ne retournerai pas à l’eau certainement avant six semaines et au maximum deux mois. Normalement, on me retire la broche pile au début de l'étape fidjienne (7-19 juin, ndlr). Alors, c'est sûr, je ne serai pas à 100 % de ma forme physique. Franchement, je ne sais pas si je serai à Fidji, mais J-Bay (8-19 juillet) par contre, aucun doute."

Michel Bourez : "J’aurais pu me noyer à Teahupoo" (vidéo)

Tenant du titre à Rio, le surfeur met un peu plus sa saison en danger : "Je suis très déçu de ne pas pouvoir défendre mon titre. C’est comme ça, je dois passer à autre chose. J'ai eu un peu les mêmes résultats que l’an dernier. J’avais gagné à Margaret et à Rio tout en faisant deux moins bons résultats (à Snapper et Bells), ce qui ne m’avait pas empêché de finir dans le top 5 à la fin de la saison. Là, avec cette blessure, ça s'annonce évidemment plus compliqué (il est actuellement 21e). Le principal, désormais, reste que je retrouve la santé pour revenir le plus vite possible sur les compétitions." On lui souhaite un bon rétablissement en espérant le revoir très vite sur sa planche. À lire aussi : Michel Bourez, blessé à Teahupoo et forfait pour le Oi Rio Pro 2015 !