Mort de Viktor Kovats : Wingsuit sport trop dangereux, faut-il l'interdire ?

Ecrit par

Viktor Kovats s'est crashé en wingsuit mardi dernier. Il est mort sur le coup. Sa disparition relance le débat sur la dangerosité de la discipline. meltyXtrem a tenté de faire le point.

Le milieu du wingsuit est à nouveau en deuil cette semaine. Mardi, Viktor Kovats s'est tué en Chine lors de son entraînement de wingsuit. Visiblement, il a été victime d'un problème technique : son parachute ne se serait pas ouvert. Il y a deux mois déjà, la mort du James Bond des JO avait suscité une forte polémique autour de la discipline. Il y a fort à parier que ce nouveau décès devrait encore faire parler. meltyXtrem passionné de la discipline mais conscient des morts récurrentes qu'elle engendre tente dans savoir un peu plus. Le wingsuit est-il un sport trop dangereux par rapport aux autres pratiques de l'extrême ?

Tolérée mais pas reconnue, la communauté compte environ 150 adeptes en France. À travers la planète, l'estimation se situe plutôt entre 8 000 et 15 000. Le wingsuit peut-il faire l'objet d'une interdiction ? Pour cela, il faudrait qu'il soit officialisé légalement. Pourtant le maire de Chamonix avait réussi à bannir le wingsuit de ses terres en 2012 après un accident. Dans cette ville, le Sommet du Brévent est le lieu français incontournable à partir duquel s'élancer (2 500 mètres de haut). On estime l'ensemble des décès survenus à une vingtaine par an dans le monde, ce qui en fait le sport de falaise le plus dangereux. Pour autant, les défenseurs de la discipline persistent sur le fait que le wingsuit à partir d'un avion est moins dangereux, il est donc important d'en passer par là avant de s'élancer d'une falaise. Dans l'étude des sports les plus meurtriers par l'Institut de veille sanitaire, le wingsuit se fait clairement devancer par le ski alpinisme (29 morts). Devant lui se trouvent aussi la randonnée (23), ou la plongée (23).

Une plus grande vitesse rend nule la probabilité de réchapper à un crash. Si cela va de soi, il n'est pas inutile de le rappeler : la connaissance du matériel et de la technique est primordiale. Cependant jusqu'à présent l'enseignement du wingsuit ce fait par transmission de savoir, car il n'existe pas de formation à proprement parler, et aucun club donc. L'Association française de paralpinisme (parachutisme en milieu naturel) recommande de '' fai[re] au minimum 200 sauts de falaise (sans compter vos 300 ou 400 sauts d'avion) avant de faire du wingsuit de falaise ! […] Le nombre d'accidents augmente plus vite que le nombres de pratiquants ! ''

Traiter les wingsuiteurs d'inconscients irraisonnés ? Faux. Les amoureux de la discipline mesurent les risques et ont appris à comprendre le vent. L'achat de matériel se démocratisant, les impatients ternissent la réputation d'un sport extrême passionnant. Patience, prudence et expérience sont les maîtres-mots avant de se lancer dans le wingsuit. Un encadrement serait peut-être le bienvenu pour faire cesser les attaques à l'encontre d'une discipline pourtant pas si jeune (premier crash en 1912 puis démocratisation dans les années 1990).

Mort de Viktor Kovats : Wingsuit sport trop dangereux, faut-il l'interdire ? - photo
Mort de Viktor Kovats : Wingsuit sport trop dangereux, faut-il l'interdire ? - photo
Source : meltyXtrem