Motocross des Nations 2015 : Au cœur de la victoire française à Ernée

Ecrit par

C’était l’événement tant attendu cette année par les passionnés de MX, français tout particulièrement ! Le Motocross des Nations, course extraordinaire, d'autant plus quand on a la chance de la vivre en direct et dans son pays ! meltyXtrem y était et vous propose une immersion au coeur du MXDN 2015.

Certains ont la coupe du monde, d’autres les Jeux Olympiques. Le motocross a les Nations ! Cet événement d’envergure international se déroulait le week-end du 26 et 27 septembre à Ernée (Mayenne) quatre ans après la dernière édition française à Saint-Jean d'Angely. Ce dernier regroupait derrière la grille de départ, les meilleurs pilotes, venus cette année de 35 nations différentes ! Parmi eux les Américains Justin Barcia, (double champion Sx Lites 250 US) et Jeremy Martin (champion AMA Motocross 2015). Le champion du monde MXGP 2015, Romain Febvre, ou encore le vice champion Gautier Paulin. La petite ville du pays de Loire voit sa population exploser de 700% le temps d'un week-end ! Si le cadre est champêtre, les grosses pointures sont donc présentes pour défendre les couleurs de leur pays respectif. Dès le jeudi soir, les supporters arrivent en nombre aux campings . Des drapeaux de tous horizons : anglais, américain, suisse, belge, letton, portugais, italien, allemand… sortent petit à petit. Chaque supporter retrouve un compatriote, et les clans se forment rapidement par nationalités. Mais les drapeaux tricolores dominent sur l’ensemble du site. Hors de question de fermer l'oeil de la nuit, les traditionnels moteurs de tronçonneuses, moteurs de voitures, scooters, motos ou quads vous empêchent de toute façon de dormir. Autour des tentes, des ornières commencent à se former, sur lesquelles des enfants (puis quelques parents alcoolisés...) s'amusent à se prendre pour Musquin, Paulin ou Febvre.

Motocross des Nations 2015 : Au cœur de la victoire française à Ernée

Samedi, jour des qualifications. Un échauffement pour les cordes vocales des supporters français, car les trois courses sont dominées par les pilotes tricolores. Le ton est donné, les autres équipes savaient d’ores et déjà à quoi s’attendre ! Moment (déjà) historique pour l'équipe de France, qui signe un exploit jamais réalisé en 69 ans d'existence du Motocross des Nations. En échos aux performances de ses riders, le public entonne déjà sur les campings plusieurs Marseillaises, prémices de celle qui sera donnée sur le podium 24 heures plus tard... Dimanche, jour J. À cinq heures du départ de la manche inaugurale, les premiers spectateurs se massent déjà sur la colline qui se transformera en mur bleu peu avant 13 heures. Au total, 35 000 personnes envahissent le circuit ce jour-là. Pour faire monter la sauce, l'animateur Francis Magnanou lance deux Marseillaises, reprisent à pleins poumons par un public chaud bouillant. Déjà au passage de Paulin et Musquin sur le tour de reconnaissance, 10 minutes avant le premier tombé de grilles, la plus grosse tribune du circuit se transforme en un mur de drapeaux tricolores "enflammés" par les fumigènes ! À 15 secondes du départ, le bruit perçant des 48 moteurs 2 temps et 4 temps prennent au coeur. Les fauves sont lâchés. Objectif holeshot (pilote le plus rapide à l'attaque du premier virage) pour tous les riders !

Motocross des Nations 2015 : Au cœur de la victoire française à Ernée

La course on la connait. Un scénario aux petits ognons avec des Français qui vont chercher la victoire sur l'ultime manche du week-end grâce à Gautier Paulin et Romain Febvre. Le public, refroidi par les deux chutes en première manche de ses pilotes, reprend des couleurs sur la deuxième à la faveur de la victoire de Febvre. La suite c'est une troisième manche au scénario parfait pour le suspens. Un Webb qui remonte pleine balle sur Paulin, mais échoue à une place d'offrir un 23e titre aux Américains. La France marque l’histoire sur ses terres , et va cueillir un troisième succès dans l'épreuve ! Dès la course terminée, les commissaires ouvrent la piste, et c'est une marrée humaine qui se précipite sur la ligne de départ, au pied du podium. Appelés en dernier par le speaker, les trois pilotes français reçoivent l'ovation méritée. La Marseillaise est à nouveau entonnée et salue cette fois officiellement le triomphe français. Difficile de passer de l'euphorie à la dure réalité des embouteillages d'Ernée. 2h45 de queue attendent certains spectateurs à la sortie du circuit. Il y a ceux qui prolongent l'ambiance en sortant les drapeaux, ceux qui font cracher les décibels des auto-radios, et d'autres qui sortent l'apéro (pour les passagers évidemment...) On quitte le circuit des étoiles bleues plein les yeux, l'envie d'y être encore. Ça tombe bien, le MXDN revient en France. Cinq ans à attendre. Patience...