Odisea : Damien Castera et Mathieu Crepel au fil des rivières d'Alaska

Ecrit par

Le freesurfeur Damien Castera et le snowboardeur Mathieu Crepel viennent de terminer la deuxième étape de leur périple "Odisea". Les sportifs descendent les rivières d’Alaska pour rejoindre les vagues du Pacifique.

Ils sont presque au bout de leur aventure. Damien Castera et Mathieu Crepel viennent de terminer la deuxième étape de leur périple Odisea. Comme meltyXtrem vous le rappelait il y a quelque temps, le freesurfeur et le snowboardeur ont abandonné les montagnes enneigées de l’Alaska pour les méandres des lacs et rivières de ces terres isolées. Pour Damien, freesurfeur professionnel, le son des vagues du Pacifique qui se rapprochent à grands pas sonne comme une douce mélodie. Tout le contraire de Mathieu. Le multiple champion du monde de snowboard quitte son élément naturel : "C'est avec une pointe de nostalgie qu’il abandonne les cimes enneigées pour filer vers les plages du golfe d’Alaska", explique un communiqué. La beauté immaculée des sommets de l’Alaska qui laisse place à une verdoyante forêt de sapins a de quoi le réconforter : "Les snowboards sont calés au fond du canoë, les lignes de pêche sont tendues dans le courant, les sacs de matériel et de provisions sont bien arrimés au milieu de l’embarcation, nous pénétrons dans l’ombre d’immenses forêts primaires."

Odisea : Damien Castera et Mathieu Crepel au fil des rivières d'Alaska - photo
Odisea : Damien Castera et Mathieu Crepel au fil des rivières d'Alaska - photo

En chemin, les deux aventuriers font la deuxième rencontre de leur voyage : un orpailleur. Nicolaï fait ce métier de père en fils. Il initie les deux amis aux secrets de la recherche de ce métal tant convoité : "Avec son fusil à canon lisse, son regard vif et sa silhouette charpentée pour la vie dans les bois, Nicolaï est l’archétype même du chercheur d’or du Grand Nord. À 25 ans à peine, il possède déjà plusieurs exploitations et passe ses journées à fouiller la terre en quête du métal roi." Géologue de formation, il leur explique l’histoire de cette région mais aussi d’où vient ce métal précieux : "L'orpaillage, c’est l'exploitation de gisements alluvionnaires, issus du dépôt de particules d'or dans le lit des cours d'eau. L'or des rivières provient de la désagrégation d'anciens filons de montagnes qui se sont érodés et dans lesquels le métal se trouvait à l'état cristallisé." Après seulement deux jours passés ensemble, l’orpailleur retourne à ses rivières et les explorateurs à leur canoë. Bientôt "Odisea" va les conduire de l’eau douce à l’eau salée. meltyXtrem vous tient informé de l’avancée de leur voyage. À lire aussi : Damien Castera et Mathieu Crepel, le point sur l'expédition "Odisea" en Alaska.