Patrick Boyer : "Faire des descentes VTT au cœur de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…"

Patrick Boyer responsable d'Xtrem Events et organisateurs de l’Urban DH 2015 explique à meltyXtrem la nouvelle saison 2015 qui comptera trois dates cette année à Serre Chevalier, Seguret et Grasse. Un challenge pas toujours facile à relever en France…

meltyXtrem vous l’annonçait hier, trois courses seront au programme de l’Urban DH 2015. Serre Chevalier, Seguret et Grasse accueilleront tour à tour les meilleurs riders français enduro ou DH qui viendront s’affronter sur des tracés déments au cœur de ces trois villes. LoicBurni, Loris Vergier, Yoann Barelli, Rémy Métailler… Les grands noms du MTB tricolore avaient déjà répondu à l’appel des organisateurs l’année dernière, désireux de poursuivre le développement de ces courses urbaines françaises. Cette année, ils devraient être à nouveau nombreux dans les ruelles de Serre Chevalier, Seguret et Grasse pour une discipline qui prend enfin l’envergure qu’elle mérite en France. Interview avec Patrick Boyer responsable d'Xtrem Events et organisateurs de l’Urban DH 2015. A lire aussi : GoPro vidéo : Rémy Métailler sur la Taxco Downhill, meilleure vidéo GoPro de janvier.

My Way To Ride Mountain Bike - Urban DH from TDG-Photography on Vimeo.

L’an passé avec Xtrem Events, vous avez enfin proposé à la France de la DH Urbaine comme l’on peut en voir depuis quelques années dans d’autres pays. C’était si dur que ça de le faire ici chez nous, une nation pourtant incontournable du Mountain Bike ?

En effet, il est très dur de faire changer les mentalités en France, faire descendre des jeunes et moins jeunes en VTT à travers les ruelles de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…Il a fallu réussir à convaincre les communes de nous accepter puis trouver des partenaires qui ont cru au phénomène Urban DH afin de pouvoir s’afficher sans complexe et se comparer aux plus belles images que l’on peut trouver sur le net à travers le monde.

Qu’est-ce que vous retiendrez de ce lancement en 2014 ?

Le sourire, le plaisir de rouler et l’engouement de nos tops pilotes français. En effet, des grands noms comme Yoann Barelli, Loic Bruni, Rémy Métailler, Loris Vergier et j’en oublie, nous ont fait confiance, et sont venus voir ce dont on était capable en participant à nos épreuves. Leur reconnaissance nous est allée droit au cœur et c’est pour cela que nous avons tout mis en œuvre pour sortir un calendrier en 2015. Nous gardons aussi à l’esprit ces nombreux spectateurs le long des tracés urbains. Me viennent à l’esprit ces gamins qui avaient un sourire radieux et des caméras à bout de bras pour rentrer chez eux le soir avec des images plein la tête. C’est aussi ça notre mission, apporter du bonheur aux spectateurs.

Patrick Boyer : "Faire des descentes VTT au cœur de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…"

Nous y sommes, 2015, et une deuxième saison qui promet, pouvez-vous nous en dire plus ?

Nouvelles dates, nouvelles épreuves ! le 19 juillet on se donne rendez-vous autour du Fort Vauban de Serre Chevalier Vallée où les plus grands noms de la discipline n’auront pas le temps de se remettre des Crankworx 2 Alpes qu’ils enchaineront pour nous offrir les plus beaux tricks dont eux seuls ont le secret. Ensuite, nous irons comme l’année dernière dans le Vaucluse pour notre épreuve régionale nichée au cœur des Côtes du Rhône à Séguret, classé parmi les plus beaux villages de France, le 25 octobre.Et pour finir ce calendrier en beauté, nous retournons dans la Capitale du Parfum qui est Grasse, le 15 novembre. Cette ultime date de la saison passée avait fait le buzz avec une ville envahie de spectateurs et 1,7 millions de personnes qui avait vu des retours sur le web.

À qui s’adressent vos épreuves et comment faut-il faire pour participer aux étapes 2015 ?

Nos épreuves s’adressent aussi bien aux amateurs à partir de la catégorie Cadet (16 ans révolus pour des raisons d’assurance) qu’aux Pro Riders. En effet, sur chaque gros passage, un échappatoire est prévu. Comme l’année dernière, il faut que tous nos participants prennent du plaisir à rider à travers nos villes. Mais attention, sur chaque étape il n’y aura que 100 places avec une ouverture des inscriptions le 1er mai !Pour nous suivre, plus d’infos sur notre page FB (Xtrem Events).

Patrick Boyer : "Faire des descentes VTT au cœur de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…" - photo
Patrick Boyer : "Faire des descentes VTT au cœur de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…" - photo
Patrick Boyer : "Faire des descentes VTT au cœur de nos villes n’était pas un pari gagné d’avance…" - photo