Quiksilver Pro Gold Coast 2016 : L'année John John Florence ? (vidéo)

Ecrit par

Vainqueur de l'Eddie Aikau, John John Florence sera le 10 mars prochain en Australie pour l'ouverture du World Tour à l'occasion du Quiksilver Pro Gold Coast 2016. Après une saison 2015 galère, 2016 peut-elle enfin être son année ? Éléments de réponse sur meltyXtrem.

Annoncé en début de saison 2015 comme l'un des grands favoris pour le titre mondial avec Gabriel Medina, John John Florence a, à l'image du jeune Brésilien, connu une année galère. Très décevant sur les deux premières étapes du World Tour, le Quiksilver Pro Gold Coast et le Rip Curl Pro Bells Beach, dont il a été éliminé au troisième tour à chaque fois, il semblait avoir retrouvé ses sensations en atteignant la finale du Margaret River Pro. Et puis il y a eu cette blessure qui a totalement gâché sa saison. Forfait pour le Fiji Pro et le J-Bay Open, le jeune Hawaïen avait déjà perdu tout espoir de titre mondial à la mi-saison. Résultat, le reste de son année a été au mieux passable bien qu'il ait sans doute surfé face à Gabriel Medina la plus belle série de l'année au troisième tour du Billabong Pro Tahiti. Battu dans ce duel au sommet, John John Florence a terminé l'année en roue libre tandis que le Brésilien a bien failli faire le come-back du siècle. Tout un symbole.

Quiksilver Pro Gold Coast 2016 : L'année John John Florence ? (vidéo)

Alors forcément cette saison, c'est avec le couteau entre les dents que le successeur désigné de Kelly Slater va faire son retour aux affaires. Et qu'on se le dise, John John Florence est déjà très en forme, comme a pu le prouver sa splendide victoire sur le Quiksilver in Memory of Eddie Aikau le 25 février dernier. Capable de briller dans toutes les conditions et candidat crédible à la victoire sur chaque étape du World Tour, John John Florence devra surtout faire preuve de régularité cette saison. Chose qui lui a souvent fait défaut par le passé. Troisième mondial en 2014, il avait payé très cher ses quatre éliminations au round 3 ou plus tôt en dix épreuves. Cette saison, les absences longue durée de Mick Fanning et Owen Wright devraient ouvrir quelques portes mais pourraient aussi permettre à l'impressionnante armada brésilienne (Gabriel Medina, Adriano de Souza, Filipe Toledo, Italo Ferreira...) de mettre un peu plus sa patte sur le surf mondial. D'autant qu'avec un Kelly Slater déclinant, il semble être le seul, avec peut-être Julian Wilson, en mesure de contester la suprématie sud-américaine. Premier élément de réponse le 10 mars sur le Quiksilver Pro Gold Coast 2016. À lire également : Roxy Pro Gold Coast 2016 : Carissa Moore favorite à sa propre succession ? (vidéo)