Rallye de France 2015 : La Corse remplacera l'Alsace du 1er au 4 octobre sur le WRC

Ecrit par

La fédération française du sport automobile a annoncé vendredi 6 janvier que le Rallye de France 2015 se déroulerait en Corse du 1er au 4 octobre, en remplacement des routes alsaciennes.

C'était dans les petits papiers depuis un certain temps, l'information est désormais officielle. meltyXtrem vous avait déjà parlé de la possibilité de délocaliser le Rallye de France 2015 de l'Alsace vers la Corse, la fédération française du sport automobile (FFSA) a annoncé ce vendredi 6 janvier que l'île de Beauté serait bien le théâtre du onzième rendez-vous de la saison sur le championnat du monde des rallyes (WRC) du 1er au 4 octobre 2015. Cette décision résulte de l'impossibilité de l'Alsace d'assurer la tenue de la course sur ses terres, après cinq années passées sur les routes si chères à Sébastien Loeb. "La FFSA se réjouit de la décision de l'assemblée de la collectivité territoriale de Corse (CTC), qui s'est prononcée le 5 février 2015 en faveur du retour du championnat du monde des rallyes de la FIA en Corse, par le soutien financier qu'elle entend accorder", explique la fédération française. La CTC avait ainsi inscrit à l'ordre du jour de son assemblée du jeudi 5 février une subvention de 700.000 euros, sur son budget supplémentaire, pour contribuer à l'organisation du 57e Tour de Corse.

L'île avait déjà organisé ce rendez-vous annuel entre 1973 et 2008 alors que la première édition du Tour de Corse remonte à 1956. En décembre dernier, la ville de Mulhouse, par le biais de son maire Jean Rottner, ainsi que la communauté urbaine de Strasbourg (CUS) avaient fait savoir que leur contribution ne dépasserait pas 150.000 euros, contre le double versé (300.000 euros) en 2014 pour la tenue du Rallye de France. "Nous n'irons pas au-delà de cette somme", avait notamment déclaré Robert Herrmann, président de la CUS. Une histoire d'argent donc, à laquelle il convient d'ajouter la perte d'intérêt du territoire alsacien pour les spéciales depuis le départ de Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de la discipline, pour le WTCC en 2014.