Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb domine l'ES14

Ecrit par

La 83e édition du Rallye de Monte-Carlo touche à sa fin. Les pilotes ont arpenté dimanche 25 janvier deux spéciales mythiques du rendez-vous. Sébastien Loeb a dominé l'ES14.

Ce dimanche 25 janvier marque la dernière étape du '' Monte-Carl ''. Dès 9h30 du matin, les pilotes entraient en piste avec la mythique ES13 reliant le Col St Jean à St Laurent. Les 10,16 km de descente et d’épingles offraient aux concurrents un asphalte sec et humide permettant d’attaquer. Kris Meeke s’illustrait sur ce parcours en bouclant la spéciale en 6’33’’7 : '' Un mélange très délicat de portions sèches et humides. Les spectateurs poussaient la neige sur la route ! Une bonne pratique pour la Power Stage '', affirmait le Britannique. Son confrère de chez Citroën Racing, Sébastien Loeb, signait le second chrono au volant de sa DS 3 WRC, malgré une conclusion mitigée sur sa performance : '' Pas tout de suite dans le coup au début de la spéciale. Après, j'ai dû gérer et je me suis fait surprendre dans certaines épingles '', ajoutait-il à l’arrivée. L’Espagnol Dani Sordo complétait le top 3. Direction La Bollène-Vésibie pour l’avant-dernier sprint du Rallye de Monte-Carlo.

Résultats de l'ES13

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb domine l'ES14

Résultats de l'ES14

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb domine l'ES14

Très attendu par les athlètes, le passage du Col de Turini est l'un des points clés de la journée. Allongé de 8 km, le tracé jusqu'à Sospel était marqué par une succession de virages serrés pour finalement atteindre 1 607 mètres d’altitude. Les premiers moments de la descente semblaient glacés et complexifiaient le tout. Le nonuple champion du monde Sébastien Loeb accrochait le scratch en 22’27’’3 : '' C’était bon, un peu de neige mais pas trop '', ajoutait l’Alsacien. Le Norvégien Mads Otsberg était lui aussi très rapide en terminant cette ES14 avec +8’’8 : '' Belle spéciale, bon rythme '', confiait-il. Enfin, nouvelle performance pour le Belge Thierry Neuville qui emmenait sa Hyundai de la plus belle des manières, réduisant l’écart à +11''8. Le Gapençais Sébastien Ogier arrachait quant à lui la cinquième place mais conserve la tête au général. La victoire a donc peu de chance de lui échapper. À lire aussi : Rallye de Monte-Carlo 2015, vidéos du crash d'Ott Tanak dans l'ES10.