Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb, ''mon plaisir en rallye n’a pas changé''

Ecrit par

Sébastien Loeb a effectué une pige en WRC à l'occasion du Rallye de Monte-Carlo 2015, plus d'un an après avoir mis un terme à sa carrière. L'Alsacien revient sur l'événement dans sa dernière chronique.

Il y a un peu plus d'un an, à l'occasion du Rallye de France-Alsace, Sébastien Loeb troquait sa casquette de pilote WRC pour celle d'athlète en WTCC (championnat du monde des voitures de tourisme). Un nouveau statut qui lui sied plutôt bien puisqu'au terme de la saison, l'Alsacien avait terminé au troisième rang du classement général. Mais quand Citroën Racing lui a demandé de faire une pige en WRC pour la 83e édition du Rallye de Monte-Carlo, Sébastien Loeb n'a pas hésité une seule seconde. Le week-end dernier, il était donc de retour aux côtés de Daniel Elena et au volant de la toute nouvelle DS3 Total Abu Dhabi WRT. Malgré une faute dans l'ES8 qui lui ôtait toute chance de victoire, le nonuple champion du monde ne déméritait pas et brillait même à plusieurs reprises, auteur de nombreux scratches.

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb, ''mon plaisir en rallye n’a pas changé''

À l'issue de l'événement, le sportif préféré des Français est revenu sur ses quatre jours passés au Rallye de Monte-Carlo dans sa dernière chronique. meltyXtrem vous propose de la lire en intégralité. "Salut à tous. Mon retour en rallye le temps d’une manche avec Daniel Elena est déjà terminé. Ces quelques jours sur les routes sont passés tellement vite… Il faut dire que nous ne nous sommes pas ennuyés ! On s’est fait plaisir avec la DS3 WRC, mais il y avait aussi de l’enjeu ! Durant les premiers jours où nous étions à la lutte pour la première place, puis à la fin pour prendre quelques points pour le compte du Citroën Racing. L’ensemble a donné une pige que j’ai appréciée !"

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb, ''mon plaisir en rallye n’a pas changé''

"En arrivant à Gap, nous avons rapidement été mis dans l’ambiance avec Daniel. Les supporters étaient présents dès le mercredi et cela nous rappelé la belle époque. Nous avons débuté par le traditionnel shakedown qui nous a donné un aperçu de ce qu’allait être notre rallye : on savait que la position de départ serait parfois légèrement avantageuse, très souvent à notre désavantage. Dans tous les cas, il fallait attaquer ! C’est dans cet état d’esprit que nous avons pris le départ de la première spéciale jeudi soir. Elle a été un peu étrange : au volant, je n’avais pas l’impression d’être très rapide. Les partiels ne nous sont plus communiqués, une première pour moi depuis de très nombreuses années, et nous étions donc un peu dans l’inconnu. Quand on a vu le résultat, le scratch avec une trentaine de secondes d’avance, nous étions ravis !"

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb, ''mon plaisir en rallye n’a pas changé''

"La deuxième spéciale a été plus compliquée car très sale, mais nous étions en tête le premier soir. On l’est resté encore un bon moment, avec deux autres scratchs vendredi, mais nous étions sur le fil. L’ordre de passage n’avait pas changé et la logique voulait que notre route soit toujours détériorée par rapport à nos rivaux directs. Nous sommes arrivés à maintenir la cadence au prix d’une grosse attaque. Malheureusement, nous avons heurté une pierre dans la huitième spéciale. Pas une grosse pierre, et pas à grande vitesse, mais suffisant pour endommager l’auto. Nous n’avons pas pu faire la liaison jusqu’au parc d’assistance et nous avons donc dû repartir en Rally 2."

"Honnêtement, la motivation n’était plus la même, mais il restait des objectifs à atteindre pour Citroën Racing au classement constructeurs. On ne s’est pas posé de questions avec Daniel : on a attaqué au maximum pour remonter autant que possible. Samedi, le choix des pneus n’était pas simple mais je pense que nous avons pris les bonnes décisions. Nous sommes parvenus d’ailleurs à combiner les bons choix pour la performance avec le plaisir, et cela s’est traduit par un nouveau meilleur chrono. Idem le dernier jour, avec un scratch sur trois, et deux spéciales où nous terminons à quelques dixièmes du premier. Cela nous a permis de revenir jusqu’au huitième rang et ainsi de marquer quelques points pour Citroën."

Rallye de Monte-Carlo 2015 : Sébastien Loeb, ''mon plaisir en rallye n’a pas changé''

"Clairement, j’aurais préféré me battre pour la victoire jusqu’au bout. Mais ce petit retour en WRC reste très positif. Tout d’abord au niveau de la compétitivité puisque nous avons été les meilleurs performeurs avec Daniel. Mais aussi au niveau du plaisir, au volant bien sûr avec une DS3 WRC qui a évolué et avec laquelle je me suis amusé, ainsi qu’au niveau de l’ambiance générale. C’était super de voir autant de spectateurs sur les routes et autant de monde sur le parc d’assistance. Il n’y a rien de prévu me concernant pour l’avenir, mais mon plaisir en rallye n’a pas changé. Voilà, la page Monte-Carlo est tournée. Désormais, je suis concentré sur le programme en WTCC. Après quelques jours de vacances, je vais participer à différentes séances d’essais pour bien préparer cette saison. Etre à la bagarre au Monte-Carlo n’a fait qu’aiguiser ma soif de victoires pour le WTCC avec la C-Elysée !" À lire également : Rallye de Monte-Carlo 2015, caméra embarquée avec Sébastien Loeb dans l'ES du Col de Turini.