Red Bull BC One 2015 : Objectif Rome pour Khalil, Fenixou et Nasso avant la finale d'Europe de l’Ouest (interview)

Ecrit par

La finale d'Europe de l’Ouest du Red Bull BC One 2015 se tiendra à Madrid le samedi 3 octobre prochain. Avant de débuter la compétition, les trois b-boys français Khalil, Fenixou et Nasso, présents pour remporter le titre européen, ont répondu aux questions de meltyXtrem.

Madrid capitale du breakdance. Samedi 3 octobre prochain, les meilleurs b-boys européens se réunissent dans la capitale espagnole, au Théâtre Circo Price, pour la finale Europe de l'Ouest du Red Bull BC One 2015. Parmi les concurrents, on retrouve les vainqueurs respectifs des cyphers dans leur pays ainsi que des wild cards attribuées à une poignée de breakdanceurs. Au total, ce sont 16 b-boys qui se défieront dans la capitale espagnole : Valo (Autriche), Simon Sez (Belgique), DannytheDaga (Italie), Rubbish (Suède), Daniel (Norvège), Hoo Hoo (Finlande), Moa (Suisse), Spin 167 (Royaume-Uni), Dietje (Pays-Bas), Kid Colombia (Pays-Bas) Shane (Pays-Bas), Bruce Almighty (Portugal) et Xak (Espagne). La France est le pays le plus représenté dans cette finale d'Europe de l’Ouest Red Bull BC One, à égalité avec les Pays-Bas, avec trois représentants : Khalil, vainqueur du Cypher France 2015 et deux wild cards, Nasso et Fenixou. Tous ces concurrents n’ont qu’un seul objectif : remporter le titre européen afin de valider leur ticket pour la grande finale mondiale qui se tiendra à Rome le samedi 14 novembre prochain. Avant d’entamer le battle, les trois b-boys ont répondu aux questions de meltyXtrem. A voir aussi : Red Bull BC One France 2015 : Khalil remporte la finale à Marseille (vidéos) !

Que penses-tu du niveau général de cette finale du Red Bull BC One d'Europe de l'Ouest 2015 ?

Khalil : Ce n'est pas l'édition la plus relevée mais il y a beaucoup de danseurs que je ne connais pas et qui, selon moi, peuvent créer de bonnes surprises. De toute manière, quand on arrive à ce niveau-là, tout le monde a sa chance.

Red Bull BC One 2015 : Objectif Rome pour Khalil, Fenixou et Nasso avant la finale d'Europe de l’Ouest (interview)

Quel(s) concurrent(s) redoutes-tu le plus d'affronter ?

Nasso : Tous les concurrents sont redoutables. Il est vrai que l'on se méfie plus de certains que d'autres. Mais il faut faire attention car cette manière de penser peut nous jouer des tours. Je pars du principe que tout le monde est redoutable. Il vaut mieux prendre chaque tour comme une finale et donner le meilleur de soi. Il ne faut pas se dire "je garde des forces pour le tour suivant car ce sera plus difficile ensuite." Si ça se trouve, on n’est pas sûr de passer car en face, le concurrent peut se dire qu’il va tout donner. Tu te fais surprendre et à la fin, tu te fais avoir et tu perds.

Avoir remporté le titre français en 2015 te met-il plus de pression avant d’aborder la finale européenne ?

Khalil : Je ne ressens pas de pression particulière ou plus intense. En revanche, le fait d'avoir gagné le Red Bull BC One Cypher France me donne plus de motivation à aller chercher le titre européen. Il serait temps de collectionner les titres internationaux.

Red Bull BC One 2015 : Objectif Rome pour Khalil, Fenixou et Nasso avant la finale d'Europe de l’Ouest (interview)

La France est le pays le plus représenté lors de cette finale Europe de l'Ouest, à égalité avec les Pays-Bas, avec trois b-boys. Ce facteur ajoute-t-il plus de pression aux tricolores selon toi ?

Fenixou : Non, pas du tout. La France a toujours été une nation avec un bon niveau. En regardant bien le line-up, on voit qu'il y a également plusieurs Hollandais - et on trouve la même explication : du travail, du talent, et encore du travail. Je respecte mes adversaires et je suis fier de représenter la France à leur côté.

Comment t'es-tu préparé pour cette compétition ?

Khalil : Je me suis préparé de la même manière que pour l'étape française. J'essaie de me surpasser à chaque entraînement. Je fais beaucoup de sacrifice sur ma vie privée pour avoir un peu plus de temps pour m'entraîner.

Red Bull BC One 2015 : Objectif Rome pour Khalil, Fenixou et Nasso avant la finale d'Europe de l’Ouest (interview)

As-tu préparé des mouvements que tu n'avais jamais sortis pour ce battle ?

Fenixou : Oui. Je me suis enfermé en salle et j'ai cherché d'autres inspirations. J'apporterai avec moi de nouvelles pépites que je ferai pour la première fois sur une scène. J’espère qu'elles plairont. C'est un véritable risque mais je suis un adepte du renouvellement constant. C'est une preuve d'humilité. J'ai hâte de me lancer dans l'arène madrilène.

Le Red Bull BC One est-elle une compétition à part dans le monde du breakdance ?

Nasso : Oui c'est clair que le Red Bull BC One est complètement différent des autres compétitions. Le battle a pris une dimension incroyable, de par la reconnaissance du battle au niveau mondial et des performances des danseurs. Cela devient carrément un niveau d'athlète. Il faut être prêt physiquement, mentalement et se préparer aux shooting photos. Tout cet environnement fait que l'on se sent dans autre chose qu'un simple battle de breakdance.