Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio

Ecrit par

Le Red Bull BC One, c’est l’événement breakdance le plus important au monde. Cette année, ce championnat du monde se déroulera à Rio ce samedi 8 décembre. C’est depuis le Brésil que le B-Boy français Mounir a répondu à nos questions.

C’est face à 15 autres breakdancers (de 11 nationalités différentes) que le Français Mounir tentera d’aller conquérir le titre suprême de champion du monde lors du Red Bull BC One qui aura lieu ce samedi à Rio. Les gagnants des six tournois régionaux et neuf autres danseurs triés sur le volet devront rivaliser de technique et de créativité pour remporter le trophée tant convoité. Déjà présent sur place, Mounir a pris quelques minutes pour nous parler de sa discipline et de ses ambitions sur la plus grosse compétition de breakdance du monde.

MeltyXtrem : Peux-tu te présenter et nous expliquer ce qui t’a amené à devenir breakdancer ?

Je m’appelle Mounir, je suis originaire de la ville d’Angers. J’ai commencé le breakdance en 1997. J’ai intégré le Vagabond Crew en 2004 qui était déjà un des grands noms de la scène internationale. C’est ce qui a déclenché toute la suite et ce qui fait que je suis arrivé là aujourd’hui. Je n’ai pas une spécialité particulière dans le breakdance. J’ai toujours eu envie de toucher à tout ce qu’offrait cette danse que ce soit avec les footwark, les tricks ou les freezes… De toute façon, il faut parvenir à mélanger tout ça pour performer.

MeltyXtrem : As-tu un statut de professionnel ?

Je suis pro, c’est mon métier. J’ai repris mes études en 2006 pour passer mon baccalauréat. Depuis, j’ai le statut de professionnel et ça fait donc 6 ans que je vis de la danse.

MeltyXtrem : Comment est l’ambiance au Brésil depuis que tu es arrivé là-bas ?

Je suis arrivé lundi soir. Il fait très beau et très chaud. Le cadre est magnifique. On est au plein cœur de Copacabana. Ce sont des conditions idéales mais il faut éviter de se laisser tenter par l’ambiance vacances qui règne ici. Il faut rester concentré. Pour l’instant, je me repose et j’essaie de reprendre doucement du rythme.

MeltyXtrem : Quel est ton objectif pour ce championnat du monde ?

L’objectif c’est clairement la victoire. C’est ma troisième participation au Red Bull International. J’ai eu la chance de remporter cette année le Red Bull BC One Cypher à Lille et le Red Bull BC One Qualifyer à Rotterdam. Donc là j’arrive à cette compète après un long parcours. Il m’a fallu batailler dur pour venir jusque-là. Avant j’avais toujours été appelé que ce soit lors de l’édition française en 2008 à Paris ou l’an dernier à Moscou. Cette année, il m’a fallu passer par les qualifications. Ca a impliqué beaucoup de travail. Mais ça a payé. Maintenant ici, il peut se passer tellement de chose au BC One. Personne n’est sûr de rien. Pour moi, il y a 15 B-Boys qui peuvent gagner ce titre.

MeltyXtrem : Le champion du monde en titre Roxrite est-il plus dangereux que les autres ?

Sur la longueur, il est très fort. Maintenant, il y a d’autres danseurs qui sont eux plus difficiles à battre sur les premiers tours. En fait, tout le monde est à surveiller dans le début de la compétition. Ensuite à partir des demi-finales et de la finale, c’est l’expérience et la maturité qui entrent en compte. Donc c’est à ce moment-là que des gens comme Roxrite sont très compliqués à écarter.

MeltyXtrem : Comment est l’ambiance sur une compétition de B-Boys ?

L’ambiance est très bonne. On se connait déjà tous très bien avant la compétition. J’en découvre certains que je ne connaissais pas, mais le respect et la convivialité priment toujours. Avec l’autre Français qui est là à Rio (Junior), on se connait depuis un certain temps. On a même eu l’opportunité de danser ensemble l’an passé donc ça nous a rapproché. Donc on est venu ici dans la même bataille et on va se serrer les coudes pour être les meilleurs possibles.

Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio - photo
Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio - photo
Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio - photo
Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio - photo
Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de Rio - photo