Red Bull Eléments 2014 : Michel Lanne ''Rentrer chez Salomon faisait partie de mes rêves'', interview exclu

Ecrit par

Michel Lanne est un traileur hors pair. Sacré vice-champion du monde de Skyrunning derrière Kilian Jornet lors du Marathon du Mont-Blanc 2014, le Français faisait également partie des 248 athlètes sélectionnés pour la quatrième édition du Red Bull Eléments. Un événement à l'issue duquel il a terminé sixième avec sa team Salomon Bulls. Il nous a d'ailleurs accordé une interview exclusive avant le début de la compétition. À découvrir sur meltyXtrem.

Michel Lanne est en quelque sorte un novice dans la discipline. C'est ce qu'on peut croire sur le papier quand on sait qu'il a fait ses débuts dans ce sport en 2010. En quatre ans et à bientôt 30 ans, Michel Lanne a déjà réalisé de nombreux exploits. Sa saison 2014 peut d'ailleurs en témoigner. Le 29 juin dernier, celui qui est originaire de Briançon signa le deuxième meilleur temps du 42 km du Marathon du Mont-Blanc 2014 derrière le Catalan Kilian Jornet, devenant ainsi le vice-champion du monde de Skyrunning. Aux côtés de Mitchell Steenman (aviron), Christophe Rouet (parapente) et Maxime Marrotte (VTT), Michel Lanne participa à la quatrième édition du Red Bull Eléments. Après une course en relais unique au monde, les Salomon Bulls (team de Michel Lanne) terminèrent à la sixième place avec un temps total de 5'12''44 (+32'40 sur la team Instinct, vainqueur du Red Bull Eléments 2014). meltyXtrem, présent sur l'événement les 19 et 20 septembre à Talloires sur les rives du lac d'Annecy, a interviewé Michel Lanne avant la compétition. Découvrez l'entretien exclusif qu'il a nous accordé ci-dessous.

Plus d'actu sur Red Bull Eléments 2014Red Bull Eléments 2014 : Victoire du Team Instinct, résultats et classements de la course en relaisRed Bull Eléments 2014 : Vidéo highlights de la course en relais à TalloiresRed Bull Eléments 2014 : Alexis Chenevier ''Le VTT c'est ma passion'', interview excluRed Bull Eléments 2014 : Vidéo reportage AFP de la course en relais à Talloires

Red Bull Eléments 2014 : Michel Lanne ''Rentrer chez Salomon faisait partie de mes rêves'', interview exclu

Tu étais en tant qu'organisateur sur le Serre Che Trail Salomon 2014 le week-end dernier, pas trop dur de se remettre dans la compétition ?

C'est un peu compliqué en effet. C'était énormément de travail d'organiser cet événement, également beaucoup de pression. 800 coureurs étaient présents, donc autant dire que la pression était là ! Surtout que c'était la première édition. Je ne me suis pas beaucoup entraîné ces derniers temps. Je suis fatigué mais ça va aller quand même !

Tu peux compter également sur tes coéquipiers pour la course en relais.

On se repose tous un peu les uns sur les autres ! Cela fait trois ans maintenant que je participe au Red Bull Eléments. Je sais donc comment ça se passe. Si on veut aller chercher un podium, il faut vraiment que tout le monde soit en pleine forme. En d'autres termes, il faut être complémentaire. Avec le niveau qu'il y a sur la compétition, on ne peut pas se permettre de se rater sur une épreuve.

Comment votre équipe s'est-elle formée ?

Pour le rameur (Mitchell Steenman, ndlr), j'avais déjà fait équipe avec lui l'année dernière donc on se connaissait déjà, c'était plus simple. Cette année, on s'est à nouveau contactés et ça me motivait bien de refaire équipe avec lui. Le parapentiste (Christophe Rouet, ndlr) est un collègue de travail avec qui je bosse à Briançon. Nous sommes secouristes en montagne tous les deux. Le vététiste (Maxime Marrotte, ndlr), je l'ai connu par l'intermédiaire de quelqu'un qui travaille chez Red Bull. Se découvrir le jour-même, c'est ce qui fait le charme du Red Bull Eléments !

Qu'est-ce qui te séduit dans le concept du Red Bull Eléments ?

C'est tout d'abord le mix des sports. Je n'aurais jamais côtoyé un rameur, un vététiste ou un parapentiste en compétition. Surtout la discipline de l'aviron ! Ce sont deux sports complètement différents. Le concept est très sympa. On se découvre la veille de la course et je créé des liens avec eux. Tu te suis tout au long de la journée, donc tu es forcé de créer des liens ! L'événement en lui-même est tout simplement exceptionnel. Concernant le trail, c'est magique de partir d'un lac pour finalement arriver au sommet d'une montagne. Le profil rêvé pour un kilomètre vertical !

Pas trop déçu de ne pas affronter Kilian Jornet cette année ?

Non, ça va ! Il faut dire que Kilian Jornet est très demandé. Étant donné que nous sommes dans la même team (Salomon, ndlr), nous faisons à peu près les mêmes courses. Après, c'est toujours plus sympa quand il est là. Kilian contribue à développer le trail et le Red Bull Eléments par la même occasion. On fera donc tout pour lui succéder !

Tu vas participer au Grand Raid à La Réunion en octobre ?

Non, je vais sur les Templiers à Millau. C'est un des plus gros trails en France, l'un des plus connus et aussi l'un des plus anciens. L'événement se déroulera le même week-end que le Grand Raid et j'ai donc choisi les Templiers de Millau. J'ai déjà fait deux fois le Grand Raid et j'ai décidé de ne pas faire de courses supérieures à 100 km cette année. Cela me convient mieux et me permet de concilier mon travail, ma famille et mes entraînements. L'ultra trail demande beaucoup d'entraînements et ce n'est pas trop compatible avec ma vie actuellement. Il faut savoir faire des choix dans la vie parfois !

Quel bilan tires-tu de cette saison ?

Le Marathon du Mont-Blanc était mon gros objectif de l'année. Je suis arrivé deuxième, ce qui est plutôt exceptionnel ! Je ne m'y attendais vraiment pas. Je rêvais d'être dans le top 10, donc deuxième c'est vraiment énorme. Avant cette course, ma saison s'est bien déroulée également. J'ai aussi organisé ma course (Serre Che Trail Salomon, ndlr), ce qui m'a pris beaucoup de temps. J'ai donc délaissé mon entraînement de coureur. La fin de saison est encore un peu chargée : il y a le trail des Templiers en octobre et une course à San Francisco (The North Face Endurance Challenge) en décembre. Cette course est aussi l'un de mes plus gros objectifs de l'année. Au final, organiser ma course m'a également permis de me reposer un peu. Je me sens beaucoup plus frais pour la suite. Je pense que ce sera à mon avantage.

Aimerais-tu te lancer dans d'autres événements en tant qu'organisateur ?

Je réorganise déjà ma course l'année prochaine, donc une seule ça suffit ! Ce sera encore un bon challenge pour moi. C'est passionnant d'être coureur et organisateur. Tu vois le trail sous tous les angles. Je m'épanouis à fond dans le trail, donc tant que ça dure c'est le principal.

Tu fais du trail depuis 2010 seulement, tu as déjà réalisé un beau parcours en quatre ans !

Je suis arrivé dans le trail un peu comme ça. Pour être franc, avant je n'aimais pas tellement ça vu que je ne connaissais pas la discipline. Et puis je m'y suis mis et j'ai vraiment vécu des très bons moments. J'ai rencontré des gens formidables. C'est un sport plutôt dur donc ma carrière sera éphémère. J'en profite ainsi au maximum et je pense être dans le milieu encore quelques années.

Tu as également la chance de faire partie du team Salomon, c'est déjà un bel accomplissement pour toi.

Je suis rentré chez Salomon en 2012. Cela va faire désormais trois ans que j'y suis et je pense en faire partie encore minimum deux ans. Être chez Salomon était l'un de mes plus grands rêves. Je fonctionne toujours avec des gros objectifs. J'en ai encore plusieurs autres donc rien n'est encore fini.

Et quels autres objectifs font partie de tes rêves ?

Il y a beaucoup d'autres courses que j'aimerais gagner dont la Zegama-Aizkorri. C'est une course particulièrement atypique et elle me tient vraiment à cœur. Je la cours depuis trois ans maintenant et j'aimerai vraiment la gagner un jour ! La Hardrock 100 que Kilian Jornet a fait me motive aussi énormément. Il y a d'autres courses qui me plaisent comme le Grand Raid à La réunion ou encore l'UTMB. J'ai encore de nombreux objectifs, c'est pour cela que j'aimerais rester encore dix ans au plus haut niveau !

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui voudrait embrasser la même carrière que toi ?

Il ne faut surtout pas hésiter mais il faut y aller tranquillement. Le trail est quand même assez exigeant au niveau de la santé et du physique. Le risque, ce serait de se blesser. C'est pour cela qu'il faut y aller progressivement même si on a tendance à vouloir griller les étapes.

Red Bull Eléments 2014 : Michel Lanne ''Rentrer chez Salomon faisait partie de mes rêves'', interview exclu
Red Bull Eléments 2014 : Michel Lanne ''Rentrer chez Salomon faisait partie de mes rêves'', interview exclu