Roxy Pro Gold Coast 2016 : Johanne Defay, des progrès à confirmer (vidéo)

Ecrit par

Après deux saisons passées sur le CT, Johanne Defay a prouvé qu'elle avait sa place dans l'élite du surf mondial. Mais la Française peut-elle aller encore plus haut ? Éléments de réponse sur meltyXtrem.

Évidemment, il y a ceux qui vont douter. D'abord parce que franchir un cap signifierait pour Johanne Defay de se mêler régulièrement à la lutte pour la victoire, d'intégrer le top 5 mondial et donc probablement de se bagarrer pour le titre mondial en fin d'année. Il faut bien le reconnaître, pour ses deux premières saisons dans l'élite du surf mondial, la Française en a été assez loin. Et puis il y a la concurrence. De l'avis général, jamais le surf féminin n'a connu telle abondance de talents. Carissa Moore, Sally Fitzgibbons, Courtney Conlogue, Tyler Wright et Stephanie Gilmore devraient se livrer cette année une bataille sensationnelle pour le titre mondial peut-être le plus indécis de l'histoire. D'autant que les progrès de Bianca Buitendag devraient permettre à la Sud-Africaine de venir jouer les trouble-fêtes et que l'Hawaïenne Tatiana Weston-Webb a des allures de petite pépite du surf mondial. Alors oui, effectivement, passer un cap cette saison ne sera pas chose aisée pour Johanne Defay.

Roxy Pro Gold Coast 2016 : Johanne Defay, des progrès à confirmer (vidéo)

Mais les motifs d'espoir existent pour la jeune Française. Premièrement parce qu'elle semble être en progrès constant depuis son arrivée sur le CT il y a deux ans. Après des premières compétitions difficiles, la Française a trouvé ses marques pour finir rookie de l'année en 2014. Et en 2015 elle a remporté sa première victoire dans l'élite sur le Vans US Open. Deuxièmement parce que la première chose qu'elle doit améliorer, c'est son début de saison. Ses résultats sur les quatre premières épreuves de l'année en 2014 et en 2015 lui ont coûté cher (un seul quart de finale en deux ans, ndlr). La bonne nouvelle, c'est que la Réunionnaise semble arriver plus en forme que les années précédentes sur le Roxy Pro Gold Coast, la première étape de l'année, qui débutera le 10 mars prochain. En atteste sa demi-finale sur le Taggart Women's Pro, une épreuve des Qualification Series, il y a quelques jours. Ce ne sera donc évidemment pas aisé de venir se battre aux côtés des grandes du surf féminin pour le titre mondial, mais pour Johanne Defay, il y a des raisons de rêver. Reste à prouver que ça peut aussi devenir une réalité.