Sam Estève : "J'ai atteint mon objectif sur la saison windsurf 2015"

Ecrit par

Après avoir participé à toutes les étapes du PWA World Tour 2015, Sam Estève peut se réjouir d'avoir bouclé une saison en adéquation avec ses objectifs.

La boucle a été bouclée à Sylt (Allemagne) lors de la quatrième et dernière étape de la coupe du monde de windsurf freestyle sur le PWA World Tour 2015. Du 25 septembre au 4 octobre, Sam Estève, le jeune (17 ans) windsurfeur de la melty Talents House (MTH) a pu faire partie de l'aventure sur l'ultime rendez-vous de l'année dans sa discipline, après être passé par le Mondial du Vent en France, Podersdorf en Autriche et Fuerteventura en Espagne. Si l'objectif était dans un premier temps de se faire une idée de ce que représente un tour européen, on peut dire que Sam l'a complètement atteint. 30e au terme de cette année, un résultat qui l'étonne autant qu'il le flatte, il a pu apprendre et emmagasiner de l'expérience au contact des meilleurs. Il témoigne : "Je suis content d'avoir participé à toutes les étapes du tour 2015, c'était mon objectif. Également ravi d'avoir décroché le titre de 1er Rookie PWA Freestyle (meilleur jeune, ndlr) à Leucate-La franqui. J'ai tellement appris ! Je remercie mes sponsors, ma famille et les personnes qui croient en moi."

Sam Estève : "J'ai atteint mon objectif sur la saison windsurf 2015" - photo
Sam Estève : "J'ai atteint mon objectif sur la saison windsurf 2015" - photo

Sur l'épreuve allemande, Sam Estève, qui était le porte-drapeau de la délégation tricolore, explique : "Au septième jour (les conditions n'étaient pas optimales avant pour le freestyle), je me suis entraîné en tow-in (windsurf tracté) avec un treuil. Une personne me donnait le palonnier puis le treuil me tirait le long de la plage le plus vite possible. Je lâchais alors le palonnier pour lancer ma figure." Et de poursuivre : "Le huitième jour, une compétition de tow-in était lancée, les conditions étaient difficiles avec un vent on shore et une mer clapoteuse. Sur mon premier passage j'ai envoyé ma figure préférée : le air skopu. Mais à la fin de ma rotation, mon pied arrière sortait du footstrap et ma voile partait dans l'eau. À mon deuxième passage je tentais un burner mais mon pied sortait encore… Pour mon dernier passage je me suis crashé en voulant faire un kono. J'étais déçu de ne pas me qualifier pour les finales mais quand même content d'avoir presque réussi le air skopu car j'étais le seul à le tenter ! J'ai trop hâte de recommencer."

Sam Estève : "J'ai atteint mon objectif sur la saison windsurf 2015" - photo
Sam Estève : "J'ai atteint mon objectif sur la saison windsurf 2015" - photo

Après une année sur le tour, Sam analyse également qu'il a "la chance d'habiter un super département (Pyrénées-Orientales) avec une variété de conditions de navigation qui ressemblent à celles découvertes pendant les compétitions." Et de conclure : "Je dois continuer à m'entraîner dur, encore progresser et toujours donner le meilleur de moi-même. Je suis motivé pour 2016 !" meltyXtrem sera là pour vous raconter la suite de ses aventures. À lire aussi : Alice Arutkin : "Le windsurf a été une évidence pour moi" (interview exclu).