Sam Estève : "Lanzarote, rien de mieux pour le windsurf"

Ecrit par

Avant de participer à l'épreuve du PWA World Tour à Fuerteventura, Sam Estève est passé par Lanzarote, sur les Îles Canaries. Il raconte son aventure pour meltyXtrem.

Vous vous souvenez du projet de Sam Estève de participer à la troisième étape de la coupe du monde PWA en windsurf freestyle ? Le jeune membre de la melty Talents House (MTH) avait lancé une campagne de financement participatif afin de récolter des fonds. Et il y est arrivé ! Mais avant de se rendre à Fuerteventura, sur les Îles Canaries, il a réalisé un stop un peu plus au nord, à Lanzarote, où se déroulait une manche de l'European Freestyle Windsurfing Pro Tour (EFPT). Le windsurfeur de 17 ans revient sur cette aventure pour meltyXtrem. "Le premier jour, la compétition est lancée et je suis dans le premier heat contre (Adrian) Beholz, explique Sam. Je fais un mauvais calcul de voile car il n'y avait pas assez de vent. Lui était mieux toilé et plus habitué dans ce genre de conditions, il m'a battu." Après cette entrée en matière, Sam Estève enchaîne sur la double élimination : "Je repasse au premier heat contre Maxime (Van Gent, la seule fille de la compétition), je réalise un très bon heat, bien réglé. Ça passe mais dans la deuxième série, je retombe contre Beholz. Il me bat à nouveau. Pas grave, je m'accroche pour le battre la prochaine fois..."

Sam Estève : "Lanzarote, rien de mieux pour le windsurf"

Le windsurfeur de la MTH sait qu'il est toujours bon d'apprendre de ses défaites et ne se résigne pas. Alors quand il recroise la route de l'Allemand le lendemain dans un troisième tableau, il donne le meilleur de lui-même : "Ce heat était l'un de mes meilleurs de la compétition, je me suis vraiment régalé pendant sept minutes avec en bâbord un bon shaka, ponch, pasko, flaka et en tribord, où j'étais vraiment plus à l'aise, un air skopu dans la vague. Je reste en switch en surfant la vague pour envoyer un air funnel into funnel, un burner no hands, kono, culo et un burner 360." Sacré combo ! "Malheureusement, alors que tout le monde me disait que j'avais gagné, les juges ont trouvé que Beholz avait fait une meilleure prestation, ce n'est pas grave ça me servira pour la prochaine fois."

Sam Estève : "Lanzarote, rien de mieux pour le windsurf"

Au quatrième jour de la compétition, Sam Estève poursuit son aventure et se lance dans de nouvelles séries. À nouveau sur une double élimination. "Je tombe contre Sebastijan Jankovic. Cette fois, tout le monde est d'accord, je le bats ! Je passe le deuxième tour et je tombe contre Davy Scheffers. C'était une bonne bataille mais il me bat de peu. Au final, je termine neuvième mais c'était l'un de mes meilleurs jours sur Lanzarote." Heureux et fier de pouvoir concourir dans la cour des grands, Sam Estève n'en reste pas moins très focalisé sur son objectif de Fuerteventura. Et quand une blessure pointe le bout de son nez, il prend une sage décision : "Je ne me suis pas mis à l'eau le dernier jour car je m'étais cogné le doigt de pied sur un rocher et arraché l'ongle. Prudent je laisse ma plaie se refermer tranquillement pour être prêt pour la PWA windsurf freestyle." Restez bien connectés pour connaître la suite de son programme !