Sébastien Loeb : ''Au Maroc, on était là pour apprendre'' (vidéo)

Ecrit par

En vue du Dakar 2016, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont fait leurs premiers pas en rallye-raid lors du Rallye du Maroc 2015. Retrouvez une interview du pilote français avec meltyXtrem.

Alors qu’il s’était classé 11e de la dernière spéciale du Rallye du Maroc 2015, Sébastien Loeb n’est pourtant pas mécontent de sa prestation. Ses premiers pas en rallye-raid n’ont pourtant pas été des plus faciles. Problème de turbo dès la première journée, crevaison ou encore perte de cap, l’Alsacien a découvert les joies d’une discipline totalement nouvelle. Le nonuple champion du monde WRC est néanmoins parvenu à franchir la ligne d’arrivée. À quelques mois du Dakar 2016 qui se déroulera du 3 au 16 janvier, Loeb garde la tête froide et sait ce qui lui reste à faire pour être davantage performant : ''En pilotage, il n’y a pas de problème, on a été dans le rythme. Il faut s’habituer à regarder loin devant pour ne pas se faire surprendre. Il faut en revanche qu’on arrive à prendre le bon chemin et qu’on ne fasse pas de boulettes. L’expérience ne s’invente pas. On était là pour apprendre. On a encore pas mal de choses à affiner. C’est vraiment une autre discipline. Il y a encore du boulot. C’est moins intense qu’en WRC, mais ça demande beaucoup de concentration. Tu n’as pas le droit à l’erreur, il faut être bon tout le temps'', a-t-il confié dans une interview accordée à L’Équipe.

Mais dans une course dans le désert, il n’y a pas que le pilotage qui compte. Une bonne orientation est aussi l’un des facteurs clés pour assurer la victoire. Durant l'ultime spéciale du Rallye du Maroc, son acolyte Daniel Elena a manqué de rigueur, ce qui a couté de précieuses minutes à l’équipage : ''Une petite erreur de navigation comme aujourd’hui et tu perds six minutes ! Je pense qu’il faut que Daniel accumule les kilomètres dans le désert et travaille sur des road-book piégeux afin de savoir réagir face à telle ou telle situation.'' Aux commandes d’une Peugeot 2008 DKR 2015, Sébastien Loeb a pu observer entre les mains de Carlos Sainz les performances de sa prochaine monture qui n'est autre que la version 2016 : ''Ça a l’air pas mal, même si les pistes ici étaient plutôt bonnes pour le buggy. Il faudra voir comment il se comporte dans le sinueux. On a encore deux séances d’essais avant le Dakar.'' En attendant de revoir le sportif français dans les dunes d’Amérique du Sud, vous pouvez sans plus attendre visionner la vidéo du remorquage de Sébastien Loeb durant l'étape 1.

Source : L'Équipe