Sébastien Loeb : "Ce podium en Belgique doit me lancer"

Ecrit par

Sébastien Loeb revient dans sa chronique sur son podium acquis lors de la dernière étape du championnat du monde de rallycross en Belgique..

La saison de Sébastien Loeb, deuxième en Belgique derrière l’intouchable Mattias Ekström, est désormais bien lancée. Le pilote du Team Peugeot Hansen est actuellement quatrième au classement général du championnat du monde de rallycross. Problème, le Suédois Ekström est déjà 24 points devant lui et le nonuple champion du monde WRC a bien conscience qu’il sera difficile d’aller le chercher, comme il l’explique dans sa chronique publiée sur son site et que nous retranscrivions ci-dessous en intégralité : " Salut tout le monde. Après deux meetings consécutifs, j’ai pris le temps de me poser tranquillement avant d’écrire cette chronique. La troisième manche du championnat du monde de rallycross a été positive puisque j’ai décroché mon premier podium dans la discipline. Plus important peut-être pour la suite de la saison, j’ai été dans le coup durant l’ensemble du meeting de Mettet. De bon augure pour les courses suivantes ? Il faudra confirmer à Lydden Hill !

Sébastien Loeb : "Ce podium en Belgique doit me lancer"

La réussite était un peu plus de mon côté pour ce rendez-vous en Belgique. Le tirage au sort m’a permis de partir en pole de la Q1, il ne fallait pas manquer cette opportunité. J’ai pris un bon départ et j’ai pu remporter ma première série depuis mon arrivée en World RX. Ça fait toujours plaisir. J’aurais pu enchaîner dans la Q2 avec à nouveau la première place, mais j’ai commis une faute dans mon tour joker. Et justement, j’ai joué mon joker à ce moment-là puisque cela m’a limité au 7e temps. Je ne devais pas me manquer dans la Q3 pour ne pas me mettre en danger dans l’optique de la qualification en demi. Ça s’est plutôt bien passé, tout comme la Q4 où j’étais en piste avec Mathias Ekstrom et Petter Solberg. Un bon test ! En Q3 ou Q4, j’étais toujours dans le top 3 et cela m’a permis d’avoir une place correcte en demi-finale. La plus grosse frayeur aura été dans les premiers mètres de cette demi-finale : j’ai été un peu poussé, un peu dans la poussière, je touche un pneu et je me retrouve sur deux roues ! Ç'a basculé du bon côté et j’ai pu terminer derrière Ekstrom pour rejoindre la finale. Une bonne chose de faite.

Sébastien Loeb : "Ce podium en Belgique doit me lancer"

En finale, tout s’est joué au départ. Je ne prends pas un mauvais envol mais Ekstrom part mieux et avec une piste claire il creuse l’écart. L’écart à la fin du premier tour est quasiment le même qu’à l’arrivée. J’étais dans un meilleur rythme ensuite, et je devais attaquer fort pour finir devant Solberg. Nous étions dans une stratégie différente au niveau du joker lap et finalement j’arrive à terminer deuxième. C’est une vraie satisfaction et une première récompense pour tout le travail effectué par Peugeot Sport et le Team Peugeot-Hansen depuis le début de l’année. Ce podium doit nous lancer !

Sébastien Loeb : "Ce podium en Belgique doit me lancer"

Bien évidemment, le bilan est positif quand il y a un premier podium. Je suis content de la compétitivité affichée et globalement je suis satisfait de ma gestion des séries ou des demi-finale/finale. Après, on peut toujours faire mieux et c’est le but. Mathématiquement, ce n’est pas un mauvais week-end : je suis 4e à quatre points du top 3, le team est celui qui a le plus scoré en Belgique… Ce qui me contrarie un peu, c’est qu’Ekstrom gagne encore et qu’il semble vraiment maîtriser. C’est assez fort ce qu’il fait en ce moment. Mais c’est motivant aussi d’aller le chercher et justement de se battre avec lui ou Solberg, Kristoffersson… Il y a un paquet de prétendants et le niveau est sacrément dense. On ne peut pas se relâcher. Il faut désormais qu’on optimise un peu tout, qu’on progresse sur différents points pour battre nos rivaux et réduire l’écart actuel. Mon objectif est d’abord de rééditer cette performance à Lydden Hill. Le premier podium et le champagne, c’est sympa. Mais maintenant je n’ai qu’une envie : goûter à la victoire en World RX ! " A lire aussi : Quand les bolides WRC s'envoient en l'air !