Sébastien Loeb : ''Je ne suis pas une légende!", suite de l'interview exclusive

Ecrit par

Sébastien Loeb a accordé une interview exclusive à meltyXtrem après le Rallye de France Alsace. Hier ses réponses portaient sur le WTCC, à présent le champion du monde des rallyes fait le point sur sa carrière.

Suite de l'interview exclusive du meilleur pilote de rallye de tous les temps ! Hier nous vous proposions la première partie des questions posées à Sébastien Loeb sur sa participation en WTCC. Dès la saison prochaine, il s'attaquera en effet à un nouveau défi, le championnat du monde des voitures de tourisme. À 39 ans, Sébastien Loeb reste surtout connu pour son triomphe en WRC, carrière à laquelle il vient de mettre un terme. À l'aube d'un nouveau tournant dans la vie du pilote, l'Alsacien revient sur son parcours, et sa manière d'envisager l'avenir. À lire aussi : Sébastien Loeb s'offre le record et la victoire sur le Mont Pikes Peak avec Peugeot.

Plus d'actu sur Sébastien LoebSébastien Loeb s’engage en WTCC avec Citroën pour 2014 (officiel) !WTCC 2014 : Yvan Muller, interview du coéquipier de Sébastien Loeb chez Citroën !Sébastien Loeb pour le Challenge Turbo : meltyXtrem vainqueur !Sébastien Loeb : Rallye de France Alsace en vidéo best of par Citroën Racing

Avez-vous l'impression d'être allé au bout de votre passion pour le sport automobile ?

La passion a-t-elle une limite ? Je ne dois pas y être arrivé puisque je démarre ce nouveau défi.

Vous préparez votre reconversion en tant que manager avec le team Sébastien Loeb Racing ?

Ce n’est pas tant une reconversion. Avec Dominique Heintz, qui m’a aidé à mes débuts, nous avions envie de mener un projet commun. Diriger un team, c’est découvrir la course sous un nouvel aspect. La possibilité de transmettre mon expérience et de partager ma passion, avec des jeunes ou des gentlemen drivers, sont également deux choses importantes à mes yeux.

Envisagez-vous de participer à nouveau aux 24 heures du Mans ? (Deuxième en 2006 avec Pescarolo Sport aux côtés d'Eric Helary et Franck Montagny en LM P1, ndlr)

À titre personnel, je suis focalisé sur mon programme en WTCC avec Citroën Racing. Avec le team, c’est l’une des pistes que nous étudions. Le Mans est un objectif à terme pour le team, mais nous voulons le faire dans de bonnes conditions et pour cela il faut réunir le budget adéquat.

Avez-vous conscience d'être la légende qui a marqué le WRC ?

J’ai conscience d’avoir marqué le rallye de par les neuf titres acquis avec Daniel Elena. De là à parler de légende, je ne sais pas…

Comment envisagez-vous l'avenir ?

À court terme, d’un point de vue sportif, c’est le WTCC. Après, je veux profiter de ma famille, passer du temps avec ma fille, et partager des bons moments avec mes amis.

Qu'est-ce-que ça fait d'être élu sportif préféré des Français quatre ans de suite ?

C’est toujours un honneur. Ça me paraît toujours un peu incroyable, surprenant en un sens. Je suis comme je suis et je n’ai jamais cherché à paraître d’une telle ou telle façon. Si les gens m’apprécient, alors j’en suis très honoré.

Sébastien Loeb en chiffres, c’est :

9 : Le nombre de titres mondiaux en WRC

900 : Le nombre de spéciales remportées en WRC

1 : En 2006 et 2009, Sébastien Loeb a remporté le titre mondial pour un point d’avance sur Grönholm et Hirvonen

73,33 : En pourcentage, le ratio de victoires sur la saison 2008 (11 victoires en 15 rallyes)

1 sur 2 : Loeb a remporté 50% des rallyes auxquels il a participé.

78 : Le nombre de victoires en WRC

23 : Le nombre de rallyes différents sur lesquels Loeb s’est imposé

8 : Le nombre de victoires consécutives aux rallyes d’Allemagne et de Catalogne

28 : Le nombre de rallyes consécutifs terminés dans les points

21 : Le nombre de rallyes qu’il n’a pas terminé (sur 168 participations)

85 : La distance en mètres de son saut sur une spéciale au rallye de Turquie

14/10 : Son acuité visuelle

Source : Sébastien Loeb