Sébastien Loeb : ''Le rallycross ? Assez intense au volant mais ça ne me déplait pas !''

Dans sa dernière chronique publiée mercredi, Sébastien Loeb revient sur ses premiers essais au volant de la Peugeot 208 WRX à l'aube de la première étape du FIA World Rallycross Championship.

La première étape du championnat du monde de rallycross 2016 s'ouvre du 15 au 17 avril dans le nord du Portugal. Deux séances de qualifications auront lieu samedi tandis que le reste des débats se déroulera dimanche avec une finale programmée à 15h00. Cette année, un novice de la discipline fera son entrée en jeu, il s'agit en effet du Français Sébastien Loeb ! Au volant d'une Peugeot 208 WRX, le nonuple champion du monde des rallyes devra découvrir toutes les spécificités liées au World RX. Dans sa dernière chronique publiée mercredi, l'Alsacien précise notamment qu'il n'a pas eu beaucoup de séances pour tester son nouveau bolide. Découvrez ses dires en intégralité : ''Salut à tous ! Cela fait un petit moment que je n’avais pas eu l’occasion de vous écrire une petite chronique. Depuis le Dakar, je ne me suis pas ennuyé mais cette fois, place à la compétition avec le premier round du championnat du monde de rallycross. Une nouvelle aventure débute et j’ai hâte de commencer.

Sébastien Loeb : ''Le rallycross ? Assez intense au volant mais ça ne me déplait pas !''

Essais rallye-raid avec la Peugeot 2008 DKR, essais rallycross avec la 208 WRX ou encore différentes opérations de promotion avec Peugeot… sans oublier un mini raid en moto au Maroc, quelques tests du Sébastien Loeb Racing et le premier week-end de la saison en rallye et WTCC pour l’équipe : les dernières semaines ont été bien chargées. Place maintenant au coup d’envoi du World RX à Montalegre, au Portugal. Je suis tout simplement impatient de commencer et d’en savoir plus sur cette discipline ! Après le rallye et le super tourisme, j’ouvre un nouveau chapitre. Forcément, il y a pas mal de questions et aujourd’hui je n’ai pas toutes les réponses. C’est une nouvelle discipline, un nouveau style de course, avec une nouvelle voiture… Ça fait beaucoup de choses à découvrir, tout en sachant que je n’ai pas énormément de tests. Nous avons fait de bons essais il y a quelques jours et je considère que c’était ma première véritable séance de travail. Ça a été constructif, productif, forcément enrichissant. J’en ai profité pour affiner mon entente avec Peugeot Sport que je connais déjà, et aussi les membres du Team Hansen. J’ai surtout eu l’occasion de prendre en mains la 208 WRX. Comme je l’ai dit immédiatement après : ça marche fort ! Les sensations ont été plutôt bonnes, avec plus de puissance qu’en rallye et donc un peu plus de brutalité. C’est assez intense au volant mais ça ne me déplait pas !

Sébastien Loeb : ''Le rallycross ? Assez intense au volant mais ça ne me déplait pas !''

Le pilotage est une chose, la compétition face à mes concurrents en est une autre. Au-delà de la voiture avec laquelle je vais me familiariser petit à petit, c’est le type de compétition auquel je vais devoir m’adapter. Les départs, la course en peloton, la stratégie… J’aborde ce premier round comme un grand test. L’objectif est toujours le même : finir à la meilleure place. Après, il faut prendre tous les paramètres en compte et ne pas oublier que c’est un championnat très relevé, avec des supers spécialistes. On me demande souvent qui sera mon plus grand rival. Je réponds tout le monde parce que je suis un rookie comme on dit. J’aurais certainement davantage à vous raconter après le week-end qu’avant avec de nombreux enseignements à tirer. Pour l’instant, je peux simplement dire que je suis impatient et très motivé. Je regarde aussi un peu le calendrier. Il faudra vite prendre le rythme car on va pas mal enchaîner avec trois manches en quatre semaines au mois de mai. Au cours de ces rendez-vous, ce sera aussi la première de la team Loeb Events en rallycross. Et j’espère que vous serez aussi là.'' À lire également : FIA World Rallycross Championship 2016 : Programme de l'étape au Portugal avec Sébastien Loeb.