Sébastien Loeb : ''Le Trophée Andros, c'est différent de ce que j'ai l'habitude de faire''

Ecrit par

Sébastien Loeb a participé à la manche d'ouverture du Trophée Andros 2015 les 6 et 7 décembre. Peu habitué à la conduite sur glace, le nonuple champion du monde des rallyes s'est toutefois bien défendu. Les réactions de l'Alsacien avec meltyXtrem !

meltyXtrem vous annonçait récemment que Sébastien Loeb serait au départ de l'épreuve d'ouverture du Trophée Andros à Val Thorens. Organisée les 6 et 7 décembre, cette première étape a été le théâtre de belles prestations, notamment de la part de Jean-Philippe Dayraut, en tête du classement général à l'issue du week-end mais aussi du nonuple champion du monde des rallyes. Pilote d'exception sur terre, goudron ou circuit, il est néanmoins peu habitué sur la neige ! L'expérience sur le circuit de la station des 3 Vallées a pourtant été très enrichissante. Même s'il n'a pas terminé pas sur le podium après les deux meetings, Sébastien Loeb s'est emparé d'une belle huitième place devant des pilotes adeptes du Trophée Andros tels qu'Olivier Pernaut, Gérald Fontanel ou encore Andréa Duboug. '' J'ai toujours rêvé de faire des piges à côté de ma discipline principale. J'aime avoir d'autres sensations. C'est pour ça que je suis venu sur le Trophée Andros. Je me suis beaucoup amusé. C'est vrai que je ne gagne pas forcément mais quand on arrive et qu'on découvre quelque chose, ce n'est pas évident de se battre avec les gars qui font ça depuis des années. Quand je fais une course, c'est pour avoir des résultats. Mais là ce n'était pas évident, j'ai découvert la voiture sur place. L'essentiel reste de se faire plaisir. L'objectif était de faire le mieux possible tout en s'amusant '' confiait-il d'ailleurs ce week-end.

Sébastien Loeb : ''Le Trophée Andros, c'est différent de ce que j'ai l'habitude de faire'' - photo
Sébastien Loeb : ''Le Trophée Andros, c'est différent de ce que j'ai l'habitude de faire'' - photo

En effet, l'Alsacien n'avait pas pu effectuer les essais chronométrés, n'étant pas encore arrivé sur Val Thorens à l'heure prévue. Il a en effet débarqué à la fin de la première manche qualificative, et a pu y prendre part au volant d'une DS3 engagée par SaintéLoc Racing. Après un tour de reconnaissance, Loeb a vite trouvé ses marques. Il signa finalement le huitième meilleur chrono (sur 14 pilotes). Pas mal pour un '' débutant '' ! '' Comme je n'ai pas pu assister aux essais chronométrés, ce n'était pas facile de gérer la situation. La première manche m'a permis de prendre mes marques et la deuxième était plutôt correct. Lors de la finale, j'estime que c'est également correct même si j'ai fait une erreur en début de course. Sinon dans l'ensemble, le feeling vient progressivement. Le plus important pour moi, c'est de rester constant. Rouler sur la glace, c'est différent de ce que j'ai l'habitude de faire. C'est ce qui a été le plus difficile : de rester précis dans son pilotage ''.

Sébastien Loeb : ''Le Trophée Andros, c'est différent de ce que j'ai l'habitude de faire''

Une qualité qui caractérise Jean-Philippe Dayraut, déjà cinq fois vainqueur du Trophée Andros, et que Sébastien Loeb n'a pas omis de souligner samedi soir : '' Jean-Philippe Dayraut a un style de pilotage qu'il a développé toutes ces dernières années sur le Trophée Andros et qui est assez spectaculaire. Justement, lui il a la précision qui me manque. Il anticipe tôt alors que moi je le fais trop tard. ''Alors qu'il avait accédé à la super finale le samedi 6 décembre (pour les pilotes qui sont arrivés de la première à la huitième place), le champion WRC a rétrogradé le lendemain en terminant à la neuvième place. Un rang qui le propulsa en finale (pour les pilotes qui sont arrivés de la neuvième à la 14e place). '' Deuxième place dans la finale de ma catégorie au Trophée Andros (Catégorie Élite). Très belle finale et une super expérience ! '' s'exclamait-il sur sa page Facebook.