Sébastien Loeb : "Piloter avec ma belle-sœur est parti d'une blague"

Ecrit par

Le pilote français Sébastien Loeb sera au volant d'une DS3 WRC à l'occasion du Rallye d'Epernay les 27 et 28 mars, copiloté par sa belle-sœur. Il explique les raisons de ce choix original.

Après ses débuts réussis dans le WTCC 2015 et sa victoire lors de la course 2 en Argentine, Sébastien Loeb s'apprête à ouvrir une nouvelle parenthèse en rallye cette saison. Pas de retour en WRC comme il l'avait fait à l'occasion de Rallye de Monte-Carlo en janvier dernier, mais plutôt sur le Rallye d'Epernay, une course qui comptera pour la deuxième division du championnat de France des rallyes, les 27 et 28 mars. Pour ce rendez-vous, le nonuple champion du monde de la discipline a choisi de faire équipe avec Sandra Rebout, sa belle-sœur. Un choix particulier qu'il explique : "Il s’agit très clairement d’une participation pour le plaisir. C’est super de se retrouver en famille pour partager cette passion que nous avons tous en commun. L’idée que je cours avec Sandra est partie d’une blague. Au final, on a trouvé l’idée pas si folle que ça !" Pour l'occasion, sa femme Séverine sera quant à elle à bord d’une Peugeot 207 S2000, assise aux côtés de Dominique Rebout, le mari de… Sandra !

Sébastien Loeb : "Piloter avec ma belle-sœur est parti d'une blague"

Les couples Loeb et Rebout vont ainsi échanger de partenaire le temps d'une course. "Dominique a l’habitude de faire quelques rallyes et il pourra compter sur Séverine qui a désormais une bonne expérience. Elle l’a montré au Rallye du Var, explique Sébastien Loeb. Que Titi roule avec Séverine et moi avec Sandra, c’est assez marrant. Je pense qu’on va tous passer un bon moment. Avoir Sandra à mes côtés, ce sera nouveau. C’est toujours un plaisir d’être au volant de la DS3 WRC, sur des routes qui, dans mes souvenirs, sont plutôt sympas. Je n’allais pas manquer cette opportunité !" Le rendez-vous est pris à Epernay-Vins de Champagne le dernier week-end de mars, avec 137,22km de spéciales chronométrées au programme. À lire aussi : WTCC 2015 : Sébastien Loeb, ''le bilan est plutôt positif'' (vidéo).