Sébastien Ogier : " On a pris plus de risques que jamais"

Ecrit par

Sébastien Ogier est revenu sur sa victoire dans le Rallye de Suède 2016, acquise dans des conditions climatiques très compliquées. Le Français a notamment joué la grosse attaque samedi et s’est fait quelques frayeurs.

Le 24 janvier dernier, il montait sur la plus haute marche du podium pour la première épreuve de l’année sur le Monte-Carlo. Trois semaines plus tard, Sébastien Ogier a fait coup double en remportant le Rallye de Suède. Le Français réalise un début de saison parfait (le meilleur de sa carrière en WRC) et cumule déjà 56 points au classement général qu’il mène évidemment largement. Le pilote Volkswagen est revenu sur son site officiel sur cette nouvelle victoire, la 34e de sa carrière. : " Si l'on se remémore les conditions météo et l'état des routes du début de semaine, on ne peut qu'être heureux à tous points de vue. D'une part, parce qu'on termine le week-end sur une victoire, mais aussi parce que le rallye s'est finalement déroulé dans des conditions très correctes. C'est dû à deux éléments : le fait que la météo a tourné dans notre sens et que les organisateurs ont investi énormément d'efforts pour rendre les spéciales praticables. "

" En ce qui nous concerne, il fallait de toute façon que l'on reste concentré sur le moment présent, sans trop penser aux à-côtés. Et pour ce rallye, on a sorti la grosse attaque ! La Suède est un rallye qui s'y prête, parce que les écarts y sont souvent serrés, et c'était d'autant plus le cas cette année compte tenu de la réduction du parcours. Mais c'est surtout notre position d'ouvreurs sur la neige fraîche qui nous a poussés à redoubler notre attaque, en particulier samedi. On a pris plus de risques que jamais… Et je crois bien qu'on ne s'est jamais fait autant de chaleurs en une journée ! En tout cas, cette grosse attaque associée à notre bonne étoile et à une voiture toujours irréprochable nous ont permis d'atteindre ce superbe résultat. A ce jour, on a fait un sans-faute au championnat et c'est même le meilleur début de saison que l'on ait connu dans notre carrière. Il ne faut pas s'enflammer, on n'en est qu'à la deuxième manche sur quatorze, mais ce qui est pris n'est plus à prendre. " A lire aussi : Rallye de Suède 2016 : Classement général après la deuxième manche WRC.