Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu)

Ecrit par

Simon Fourcade est déterminé à retrouver sa place de 5e mondial après des résultats décevants de sa saison 2013-2014. Le biathlète, membre de l'équipe de France, sera sur les pistes le 3 décembre pour le lancement de la coupe du monde. Interview exclu avec meltyXtrem.

Simon Fourcade est membre de l'équipe de France de biathlon et a remporté le globe de cristal dans l'individuelle en 2012. La plus grande réussite du Catalan, qui a accepté de répondre à nos questions sur sa préparation physique, sa saison 2015, mais également sa participation au calendrier des Dieux du Stade. Il y a posé aux côtés d'autres sportifs tels que les frères Karabatic. Vous pourrez retrouver Simon Fourcade sur les pistes pour le début de la coupe du monde de biathlon à partir du 3 décembre prochain à Östersund, en Suède avec le reste de l'équipe de France, dont son frère Martin Fourcade. Quant à son objectif pour 2014-2015, il est clairement établi. Après une saison précédente décevante en raison des blessures qui ont ponctué, la suivante en 2013-2014 n'a pas été de tout repos pour Simon Fourcade, non seulement lors des mondiaux, où il termine 39ème au classement général de la coupe du monde, mais également lors des JO de Sochi durant lesquels il fait 36ème en sprint, 18ème en poursuite, et 13ème en individuel. Cette année, le biathlète fera tout pour revenir dans le top 5 à l'issue de la saison, comme c'était le cas avant sa blessure. A lire aussi : Martin fourcade : La course où je deviens champion olympique restera gravée.

L'été, vous avez l'avantage en tant que fondeurs de vous entraîner sur skis à roulettes. As-tu une idée du kilométrage que tu as fait ?

Je compte en heures, donc le kilométrage ça va être difficile ! J'ai fait environ 450 heures de ski à roulettes depuis début mai jusqu'à mi-octobre. Il faut savoir que pour réaliser 20 kilomètres de ski à roulettes ça nous prend environ deux heures. Il faut faire le calcul, je n'ai jamais été très fort en maths (rires) ! (ce qui fait environ 4 500 km de ski à roulettes pour lui cet été...)

Quelles différences sens-tu entre le ski et le ski à roulettes ?

C'est un peu différent. On a pas cette sensation de glisse si spécifique au ski. On va dire que c'est un peu plus "bourrin" mais ça reste quand même très proche concernant les groupes musculaires sollicités.

Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu)

Quel était l'objectif du stage à Prémanon ?

C'était un stage en chambre hypoxique. Ce sont des chambres qui permettent de se retrouver à une altitude très élevée. Là c'était réglé sur 3200 mètres. On peut faire notre entrainement à faible altitude en extérieur, mais de passer nos périodes de repos dans des chambres hermétiques enfermés à 3200 mètres. Nous faisons donc des globules sans avoir cette fatigue spécifique au travail en altitude lors des entraînements. C'était une première pour moi et ça n'était pas trop mal. Cet entrâinement est censé pouvoir nous permettre d'encaisser plus facilement les championnats du monde qui allaient suivre. Et pour le moment c'est plutôt bien.

Faîtes-vous des tests matériel, notamment sur les carabines ?

Plutôt oui ! Là je viens de récupérer la mienne. Mon coach me l'a redescendue de Prémanon, on a fait quelques modifications dessus. Cette fois ci c'était pour des questions de manipulation de chargeur. Je voulais qu'elles se fassent plus rapidement, donc on a rapproché le chargeur de la chambre dans laquelle il doit rentrer pour tirer, et raccourci une petite barrette au niveau du système de portage pour que la carabine soit plus proche de mon centre de gravité. Il fallait qu'elle fasse un peu plus corps avec moi.

On sait que tu fais aussi du wakeboard. Envisages-tu une reconversion ?

Absolument pas (rires) ! C'est juste du fun ! J'ai connu le kitesurf et le wakeboard cette année par l'intermédiaire d'un ami qui est pro en kitesurf. Je n'ai jamais été très à l'aise dans l'eau, et le fait d'être dessus, être tracté par la force du vent, ce sont des sensations que je trouve incroyables ! Avoir de nouvelles sensations qui sont mine de rien assez proches de celles que l'on rencontre en ski, notamment la glisse. Donc dès que j'ai un peu de temps libre, j'en profite pour aller m'exercer.

Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu)

Pratiques-tu d'autres sports ?

Pas vraiment… Un peu de ski alpin mais ça reste dans mon domaine, avec le ski de rando. J'ai aussi fait du parachutisme et de la chute libre pour tester !

On ne peut pas te laisser sans te parler du calendrier des Dieux du Stade. Tu es le premier skieur à y figurer...

J'ai reçu une invitation par le biais de mon frère, puisque la personne qui s'occupe de ses intérêts lui a demandé mes coordonnées. Poser nu ça m'a posé quelques problèmes au début. Mais comme une partie des bénéfices du calendrier seront reversés à l'association "le cancer du sein parlons-en", une maladie qui touche quelqu'un proche de moi, je me sens d'avantage concerné. C'est également une fierté d'être contacté par les personnes à l'initiative de ce projet, qui est tout de même le calendrier le plus vendu au monde. Et si ça peut également permettre de mettre ma discipline un peu plus en avant c'est une bonne chose aussi. De manière générale ça a été une très bonne expérience, hormis le moment où je me suis retrouvé à poil devant 15 personnes (rires) !

Le plus beau spot sur lequel tu aies skié ?

Dans les Dolomites en Italie, parce que les conditions sont top, il fait souvent super beau, les montagnes Italiennes avec un petit lac en fond de vallée c'est un cadre qui est vraiment exceptionnel.

Quel est ton plus grand adversaire ?

Mon frère ! On est toujours en compétition, ça ne s'arrête jamais !

Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu)

Ta plus grosse chute ?

J'en ai pas eu beaucoup en ski, mais en vélo de route oui. J'avais chuté, et m'étais cassé le poignet.

Ta plus grande réussite ?

Ma victoire au classement général de l'individuel en 2012.

Les posters accrochés dans ta chambre quand tu étais petit ?

Des posters de Raphaël Poirée, beaucoup de posters de rap, Iam, Joey Starr…

Tes vacances cet été c'était plutôt sportif, grosse fête, ou farniente sur la plage ?

Ça a été sportif et farniente sur la plage, j'ai concilié les deux.

Ton objectif numéro un cet hiver ?

Intégrer le top 5 mondial à la fin de la saison.

Ce que tu préfères en compétition ?

Le fait que ce soit une compétition, l'envie d'être le premier et se botter le cul pour y arriver.

Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu) - photo
Simon Fourcade : "Intégrer le top 5 mondial cette année" (interview exclu) - photo
Source : Maud Julien Le Pommeray