Sochi 2014 : France Télévisions visé par le CSA, les propos qui font scandale

Ecrit par

Les propos tenus par les commentateurs de France Télévisions continuent de faire polémique malgré la fin des Jeux Olympiques de Sochi 2014. Entre ceux jugés déplacés, sexistes, graveleux, voire choquants, meltyXtrem a décidé de faire le point sur la situation.

Comme meltyXtrem vous l'expliquait hier, France Télévisions est dans le viseur du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel suite aux propos qui ont été tenus par les commentateurs lors des Jeux Olympiques de Sochi. Globalement, médias et téléspectateurs se sont offusqués de leurs déclarations, parfois jugées sexistes, choquantes ou déplacées. Un constat que le directeur des sports de France Télévisions, Daniel Bilalian, a réfuté ce lundi au micro d'Europe 1. D'après lui, Philippe Candeloro n'aurait tenu aucun commentaire sexiste durant ces JO d'hiver. Même son de cloche du côté du consultant qui est d'ailleurs monté au créneau dans une interview accordée au journal Le Parisien, déclarant ainsi : '' si les gens sont coincés de la fesse, j'y peux rien ! '' ajoutant : '' je n'ai pas eu le sentiment d'avoir été trop loin, je ne fais jamais du trash ni du graveleux ''. Alors comment qualifier les propos tenus par ce dernier et Nelson Monfort lors de la diffusion du patinage artistique ou de vitesse ?

Plus d'actu sur Sochi 2014Sochi 2014 : Bilan des Jeux Olympiques côté français (1)Sochi 2014 : Programme France Télévisions pour les Jeux ParalympiquesSochi 2014 : Bilan des Jeux Olympiques côté français (2)Sochi 2014 : Combien ont reçu nos 15 médaillés français aux Jeux Olympiques ?

C'est bien dans nos oreilles que les douces déclarations sexistes sont parvenues. En parlant de Francesca Lollobrigida, une patineuse italienne, Nelson Monfort avait souligné qu'elle n'avait '' pas la plastique de sa glorieuse homonyme ''. Pour information, cette dernière n'est autre que la petite-nièce de l'actrice. Pour qualifier les corps de ces reines des glaces, Candeloro et Monfort n'ont pas pris de pincettes : '' ce sont des jeunes femmes extrêmement fines, extrêmement jolies, extrêmement élancées, dont l'aérodynamisme n'a d'égal que le charme '' ou encore '' là on voit quand même, bien qu’en pleine récupération d’effort, une jeune fille très jolie, très élancée... La Coréenne a gardé ses lunettes de soleil, donc on s’en rend un peu moins compte, mais enfin vous voyez qu’il s’agit vraiment à chaque fois de jeunes femmes extrêmement féminines, et qui pratiquent un sport magnifique ''.

Sochi 2014 : France Télévisions visé par le CSA, les propos qui font scandale

Des observations dont les téléspectateurs se seraient bien passés, préférant ainsi avoir davantage d'informations sur les performances sportives des jeunes femmes plutôt que leurs mensurations. Philippe Candeloro est même allé plus loin que son confrère Nelson Monfort : '' je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne '' ajoutant ensuite '' vous pourrez lui dire que ce n'est pas la seule à être excitée, elle a un joli sourire cette patineuse '' et finalement de conclure '' elle a des airs de Monica Bellucci, avec un peu moins de poitrine mais bon ''.

La colère a été vive du côté de certains athlètes et notamment Coline Mattel, victime des railleries de Patrick Montel, Laurent Luyat et Fabrice Guy. Ces derniers avaient notamment déclaré que la jeune athlète '' découchait de temps en temps ''. Des affirmations qui n'ont pas du tout été au goût de Coline Mattel qui a répliqué dans l'émission de Laurent Ruquier, ''On n'est pas couché'' : '' j’arrive aux Jeux Olympiques avec une nouvelle discipline, je défends un petit peu la cause des femmes, du saut à ski chez les femmes, mais le sport féminin en général dans un contexte en France qui est un peu agité à ce propos, et d’entendre des commentaires comme ça, je me dis, « on vit à quelle époque ? », ça m’a plutôt choquée ''. Une position défendue également par Najat Vallaud-Belkacem, la ministre du Droit des femmes.

Sochi 2014 : France Télévisions visé par le CSA, les propos qui font scandale

Outre les propos jugés sexistes, France Télévisions est également pointé du doigt pour son manque de professionnalisme et de tenue. On pense notamment au moment où Patrick Montel annonce à Anaïs Bescond qu'elle est en passe de remporter une médaille de bronze (poursuite en biathlon) alors qu'au même moment la Russe Vilukhina ravit la place de la Française, avec plus d'une dizaine de secondes d'avance ! Ou lorsque Jérôme Alonzo questionne Perrine Laffont (ski de bosses) à la suite de sa 14e place en finale, la démoralisant un peu plus avec son analyse de la situation : '' le plus dur c'est de savoir que t'y es plus ou qu'elles y sont encore ? ''.

Alors que le malaise était déjà total, les téléspectateurs ont assisté à un moment affligeant, celui de Patrick Montel et Laurent Luyat en train d'attaquer deux confrères en direct. Lors de l'émission ''Un soir à Sochi'', ils n'ont pas hésité à se moquer ouvertement des commentaires tenus par Christian Choupin (journaliste) et le consultant Mathieu Crépel (snowboardeur professionnel) durant les épreuves de snowboard acrobatique. Dès leur arrivée, Patrick Montel les a assénés d'un : '' ils sont ravis d'être là en début d'émission. Mais à mon avis à la fin, ils ne seront pas ravis '', et Laurent Luyat d'ajouter '' ce sera la seule émission qu'ils vont faire ''. Les deux commentateurs visés ont été raillés pour avoir utilisé une '' nomenclature britannique '' lors de leurs explications sur les épreuves de snowboard acrobatique. Comme leur a répondu Mathieu Crépel, il y a des appellations dans certaines disciplines qu'on ne peut pas changer. Des remarques qui n'avaient donc pas leur place sur un plateau télé, encore moins en direct !

Entre maladresse, sexisme et parfois même incompétence, les téléspectateurs et observateurs ont redoublé d'imagination pour qualifier les propos tenus par les personnalités incriminées de France Télévisions. Est-ce en raison de l'omniprésence des mêmes commentateurs depuis des années sur des événements identiques ? Une analyse avait d'ailleurs été faite en ce sens par Yannick Cochennec (journaliste) lors des JO de Londres : '' le sport a un problème avec les chaînes gratuites en France. France Télévisions exerce une sorte de quasi monopole sur les événements majeurs à l’exception du football. En ne s’intéressant pas au sport, ou si peu, TF1 et M6 ne permettent pas le jeu de la concurrence comme aux Etats-Unis avec CBS, NBC, ABC ou FOX si bien que l’on est un peu « fatigué », de manière peut-être un peu injuste, par les couvertures des Jeux Olympiques, du Tour de France, de Roland-Garros ou des championnats du monde d’athlétisme ou de natation « à la sauce France Télévisions » ''.

Sochi 2014 : France Télévisions visé par le CSA, les propos qui font scandale - photo
Sochi 2014 : France Télévisions visé par le CSA, les propos qui font scandale - photo