Jordy Smith et Matt Banting wildcard, le point sur les qualifiés du World Tour 2016

Ecrit par

La World Surf League a dévoilé cette semaine les noms des derniers qualifiés sur le World Tour 2016. Longtemps blessés cette saison, Jordy Smith et Matt Banting ont, sans surprise, été repêchés.

La saison 2015 de surf a pris fin la semaine dernière avec la victoire et le sacre mondial d'Adriano de Souza sur le Billabong Pipe Masters 2015. Et au terme d'une année intense et tendue jusqu'au bout, il est temps de faire le point sur les surfeurs relégués sur les Qualification Series et ceux promus sur le World Tour. Comme le veut le règlement, les dix premiers du classement QS 2015 accèderont à l'élite en 2016. Comme souvent, cela n'équivaudra pas à dix nouveaux noms puisque, à l'image de ce qu'avait fait Jérémy Flores en 2014, deux surfeurs qui devaient être relégués du World Tour sont parvenus à sauver leur place grâce au circuit QS : Kolohe Andino et Miguel Pupo. Il n'y aura donc que huit petits nouveaux en 2016 : les Brésiliens Caio Ibelli, Alejo Muniz et Alex Ribeiro, les Australiens Jack Freestone, Davey Cathels et Ryan Callinan et les Américains Kanoa Igarashi et Conner Coffin. Longtemps blessés cette saison, le Sud-Africain Jordy Smith et l'Australien Matt Banting se sont, eux, vus attribuer les deux wildcards dont dispose la World Surf League. Pour Adam Melling, Ricardo Christie, Sebastian Zietz, Dusty Payne et Brett Simpson, en revanche, l'aventure World Tour s'arrête là. Même chose pour CJ Hobgood, Freddy Patacchia Jr et Glenn Hall qui ont, eux, annoncé leur retraite.

Chez les femmes en revanche, il y aura moins de changement. D'abord parce que seules les six premières du circuit QS intègrent l'élite. Ensuite parce que, comme chaque saison, les six premières places sont occupées quasiment intégralement par des surfeuses du World Tour qui devaient être reléguées. Alors qu'elles devaient laisser leur place dans l'élite, Laura Enever, Alessa Quizon, Sage Erickson et Coco Ho seront ainsi bien présentes en 2016. Tout comme la sextuple championne du monde Stephanie Gilmore blessée pendant plus de la moitié de l'année, qui a hérité de la seule et unique wild-card dont dispose la World Surf League chez les femmes. Résultat, il n'y aura que deux petites nouvelles la saison prochaine : l'Australienne Keely Andrew et la surfeuse de la Barbade Chelsea Tuach. À noter que si aucun Français ou Française n'est parvenu à se qualifier pour 2016, tous les représentants Tricolores présents en 2015 ont su conserver leur place. C'est le cas de Jérémy Flores, qui finit la saison à la huitième place mondiale, de Michel Bourez (21e) et de Johanne Defay, huitième mondiale, elle aussi, chez les femmes. À lire également : Surf : Le calendrier de la saison 2016 dévoilé

Les qualifiés pour la saison 2016 :

.

Les qualifiées pour la saison 2016 :