Tom Pagès : "Apporter de nouveaux tricks aux X-Fighters à Athènes" (exclu)

Ecrit par

Le rider de motocross freestyle Tom Pagès, tout récent médaillé d'or sur les X Games Austin 2015, se penche déjà sur les Red Bull X-Fighters à Athènes dans une interview exclusive pour meltyXtrem.

À 30 ans, Tom Pagès vient de décrocher la médaille d'or aux X Games lors de sa victoire dans le contest de Moto X Quarter Pipe à Austin (États-Unis) le week-end dernier. Après ce sacre dans la ville texane, le pilote FMX peut ainsi savourer ce qu'il attendait depuis plus de dix ans ! Mais le hasard du calendrier ne lui permet pas de trop se reposer sur sa performance puisqu'une nouvelle échéance se profile, celle des Red Bull X-Fighters 2015. Pour la deuxième étape de l'année à Athènes (Grèce), le Nantais entend surfer sur sa dynamique, lui qui avait décroché la troisième place à Mexico en ouverture de saison. Il explique : "J'étais content de ma performance à Mexico et j'espère être devant cette saison. Ça va être pas mal de se retrouver à Athènes, j'ai travaillé pas mal de figures et j'espère apporter deux ou trois nouveaux tricks là-bas."

Tom Pagès : "Apporter de nouveaux tricks aux X-Fighters à Athènes" (exclu)

Tom Pagès, sans cesse en train d'innover, à l'image du désormais célèbre bikeflip qui lui a permis de s'imposer à Austin, souhaite également adresser un message aux organisateurs des Red Bull X-Fighters : "J'attends toujours un retour pour savoir si je bénéficierai des rampes dont j'ai besoin pour mes figures. Si je me retrouve comme à Mexico où je n'avais pas pu sortir tout ce que je voulais, cela va me décevoir un petit peu." Avant d'insister : "On nous demande à nous les athlètes de faire le show et on travaille énormément pour cela alors je n'ai pas envie de perdre mon temps si je ne dispose pas des structures nécessaires sur place."

Tom Pagès : "Apporter de nouveaux tricks aux X-Fighters à Athènes" (exclu)

Une chose est sûre, Tom Pagès va évoluer avec l'élite mondiale du FMX dans un cadre particulier à Athènes. "J'ai vu que la compétition se déroulera dans les carrières de Dionysos, c'est une première pour moi, témoigne-t-il. C'est un lieu assez extraordinaire car historique. Ça, c'est vraiment top !" Et à la question de savoir si la recherche d'un cadre toujours plus grandiose pour ces étapes n'était pas un danger pour les pilotes, il répond : "Il y a du danger dans notre sport mais cela n'a jamais été un frein pour moi. C'est plus une question de motivation et d'envie. C'est ce qui va pour ma part conditionner la suite de ma carrière, ce désir de me lever tous les jours pour aller m'entraîner ou pas." Pour l'instant, la flamme brûle toujours.