Trophée Andros 2014 : Vidéo du baptême en Andros car

Ecrit par

Au volant de sa STEF, Vincent Beltoise nous embarque dans cette passion impétueuse et prodigieuse. meltyXtrem présent au Trophée Andros de Val Thorens, s'est retrouvé copilote et vous délivre ses impressions ainsi que la vidéo de la caméra embarquée.

Un mélange de sueur et de frissons. Je retrouvais une sensation éprouvée plus jeune, alors qu’approchait le train de la mine, à Disney Land Paris, en cette même période de l’année. La nuit est tout de même bien plus fraiche à Val Thorens, forcément, à 2200 mètres d’altitude, mais elle fut tellement magique. Sous un ciel abyssal parsemé d’étoiles, un nuage blanc avance silencieusement. Bientôt, le capot bleu et blanc d’une voiture électrique transperce ces poussières de neige pour réceptionner son passager. « Dépêchez-vous, pas de temps à perdre. Faites passer les deux jambes dans la fausse » me lance-t-on. Étonnamment, les portières sont si légères qu’elles semblent aussi flexibles que du carton. C’est un honneur d’être conduit par Vincent Beltoise, premier au Grand Prix électrique de Pau en 2013 et troisième du championnat de France Porsche Cup. Le Rookie de 23 ans découvre la conduite sur glace si bien que je préfère vérifier une seconde fois que la ceinture soit bien bouclée.

Plus d'actu sur Trophée Andros 2014Trophée Andros 2014 : Derniers réglages avant le départ !Trophée Andros 2014 : Mathilde concilie le Bac et l’auto !Trophée Andros 2014 : Tomer Sisley, pilote d’un week-end !Trophée Andros 2014 : Jean-Philippe Dayraut conquiert Val Thorens

Trophée Andros 2014 : Vidéo du baptême en Andros car

Les craquements de la neige sous les pneus de la STEF émettent un son comparable à celui d’oignons rissolant dans une casserole. A l’entrée du circuit, un homme agite le drapeau à damier pour donner le départ. De l’intérieur, la vitesse ne semble pas exceptionnelle tellement à travers les vitres, tout est blanc comme dans un bain moussant. C’est principalement dans les virages et lorsque cette voiture de 800 kg dérape qu’on réalise sa rapidité. Ce baptême de piste est d’autant plus excitant que notre pilote gère sereinement une adhérence nullissime. Et dire que sur ce même circuit se sont déroulées toutes les courses du trophée Andros et notamment la 42ème victoire de Jean-Philippe Dayraut en moteur thermique. Dans ce genre de compétition où la perte de contrôle est fréquente, rien n’est joué jusqu’au terme de la finale. Et vous, accepteriez-vous de monter dans une Andros Car ?

Trophée Andros 2014 : Vidéo du baptême en Andros car - photo
Trophée Andros 2014 : Vidéo du baptême en Andros car - photo