Un surfeur tué par un requin à La Réunion

Ecrit par

Un surfeur de 36 ans est mort suite à l’attaque d’un requin à La Réunion aujourd’hui. La squale l’a surpris à 50 mètres de la plage des Roches-Noires, à Saint-Gilles-les-Bains. C’est la quatrième attaque mortelle à La Réunion depuis deux ans.

Ce sont des nouvelles dont on se passerait bien, mais qui arrivent malheureusement de plus en plus souvent et en particulier à La Réunion. Alors qu’Adam Strange avait été tué par un requin en Nouvelle-Zélande en février dernier, c’est du côté de la plage des Roches-Noires (à La Réunion), à Saint-Gilles-les-Bains qu’un surfeur a lui aussi succombé après avoir été attaqué par un requin. Agé de 36 ans, ce touriste métropolitain a été grièvement mordu à 50m environ de la plage selon la préfecture. Il a été attaqué deux fois par le requin au niveau d'un bras et de la cuisse. C’est un baigneur qui a donné l’alerte après avoir vu le sang dans l’eau. L’homme a été secouru par les maîtres-nageurs mais ce dernier n’a pu être réanimé par les secours malgré une demi-heure de massages cardiaques. "Nous avons tout fait pour le sauver mais il est décédé" a confirmé le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) après le drame.

reactions surfeurs par Reunion1ere

L'homme originaire de Morteau dans le Doubs était en voyage de noce. Sa femme était sur la plage au moment où les secouristes l'ont ramené pour tenter de lui porter secours. Dans un communiqué, Jacqueline Farreyrol, sénatrice de la Réunion et président de "La Réunion Tourisme" a expliqué que "cet accident est survenu dans la zone des brisants / roches noires vers 12h dans des conditions extrêmement défavorables à la pratique du surf. En effet, depuis ce matin l'ensemble des spots de surf de l'Ouest avaient dressé le drapeau orange requin, la sécurisation des sessions de surf libre avait été annulée en raison du manque de visibilité sous marine et les maîtres nageurs interdisaient la pratique de tous les sports aquatiques.Il s'avère que ce touriste est passé outre les interdictions et recommandations pourtant visibles et connues de tous. Des pratiquants réguliers ont tenté de le dissuader d'aller surfer dans cette zone... Il ne les a pas écoutés. Le risque requin est réel, des mesures ont été prises pour le réduire, il faut que les usagers de la mer les respectent pour qu'elles soient efficaces. Ce comportement individuel ne reflète pas aujourd'hui le comportement d'une grande majorité des surfeurs qui suivent scrupuleusement les mesures de sécurité en vigueur. Nous ne pouvons hélas que déplorer la mort de ce jeune surfeur et son imprudence fatale".

Un surfeur tué par un requin à La Réunion

La baignade et les activités nautiques ont été interdites sur le site. Depuis deux ans, les attaques de requin se sont multipliées à La Réunion. Il y en a eu 8 en un an et demi (soit le plus gros pic depuis 1980) dont quatre mortelles. Il s’agit pour la plupart de requins-bouledogues d’environ 3m et 300 kg. Un danger qui pèse désormais sur l’économie du surf dans l’île. Depuis un an, l’activité du surf pro a chuté de 90% quand celle des amateurs a baissé de 50 à 90% selon les spots. Et ce n’est pas cette dernière attaque mortelle qui risque d’arranger les choses. A lire aussi : Plongeur contre requin : La rencontre surprise en Nouvelle Zélande.

Un surfeur tué par un requin à La Réunion
Un surfeur tué par un requin à La Réunion