Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde

Ecrit par

Loic Bruni et Aaron Gwin auront été les hommes forts de cette coupe du monde de VTT descente. Retour en vidéos sur les runs comparés des deux riders à Lourdes, Fort William, Leogang, Lenzerheide, Mont Saint-Anne, Windham et Val di Sole.

Finalement, la première étape de la coupe du monde de DH à Lourdes aura offert le meilleur binôme de 2015 en haut de la feuille des temps avec la victoire en France d’Aaron Gwin devant Loic Bruni. Six étapes plus tard, on retrouvait effectivement les deux mêmes hommes sur les deux plus hautes marches du podium lors de l’ultime manche à Val di Sole en Italie. Cette dernière sacrait définitivement Aaron Gwin comme le vainqueur au général. Pour la troisième fois de sa carrière après 2011 et 2012, l’Américain de 27 ans a été sacré meilleur descendeur du monde. Logique pour le rider Specialized qui a remporté quatre manches sur les sept disputées cette année. De son côté, Loic Bruni a tourné autour de la victoire pendant toute la saison sans parvenir à décrocher la timbale. Deuxième sur trois épreuves cette année, le rider Lapierre termine à la même place au général, à 270 points de Gwin. Pour tenter de se faire une idée sur ce qui a séparé cette année l’Américain du Français, meltyXtrem vous propose ci-dessous une comparaison de leurs runs en vidéos sur les sept manches de coupe du monde.

Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde

La première opposition intervient dès l’ouverture de la saison à Lourdes en France. Bruni sait qu’il est particulièrement attendu sur ses terres et répond présent dès les qualifications où il signe le meilleur temps avec presque deux secondes de mieux qu’un autre Français Rémi Thirion. Aaron Gwin est lui tombé et s’élance donc en 21e position le lendemain pour la finale. Hormis les spectateurs présents sur place, personne ne verra alors le run de l’Américain car Red Bull TV prend habituellement l’antenne à partir du vingtième descendeur. Le temps de Gwin restera pourtant imbattable pour les 20 autres riders ! Même Bruni, auteur d’une petite faute sur le premier virage, restera à bonne distance du temps de l'Américain. Quatre secondes de mieux tout de même pour Gwin...

Le run vainqueur d’Aaron Gwin à Lourdes

Le run de Loic Bruni (2e)

Deuxième manche à Fort William. Loic Bruni arrive en Ecosse avec la plaque de numéro 1. Le Français a en effet profité de son meilleur temps sur les qualifications de Lourdes et de sa deuxième place sur la finale pour marquer quelques points de plus que Gwin. Ce week-end là, la finale est retardée d’une journée à cause de la pluie qui rend la piste impraticable le samedi. Dans ces conditions difficiles, les vieux lions sont là et Greg Minnaar devance finalement Aaron Gwin d’une seconde pour la victoire. De son côté, Bruni assure une septième place malgré une chute sur le haut du parcours. Un top 10 cependant insuffisant pour garder sa place de leader au général. Gwin passe devant. On ne le sait pas encore, mais il ne lâchera plus jamais cette position jusqu’à la dernière manche à Val di Sole…

Le run d’Aaron Gwin à partir de 16’40’’, celui de Bruni à partir de 23’10’’

Leogang est le chef d’œuvre de Gwin cette année. L’Américain s’élance en dernière position après son meilleur temps en qualification. Objectif : faire mieux que Connor Fearon qui a signé une descente presque parfaite. Mais Gwin casse sa chaîne dès les premiers mètres de cette troisième DH de l’année. Pas un problème pour le double vainqueur du général de la coupe du monde qui profite d’un profil sans grande relance, d’une ligne parfaite et d’une technique qui ne l’est pas moins pour signer le meilleur temps avec quatre centièmes d’avance sur l’Australien ! Quel perf’ de Gwin qui met un énorme coup sur la tête à la concurrence. Non seulement il gagne, mais il n’a même pas besoin de chaîne pour le faire… Loic Bruni, après un crash en qualifications, se contente de la huitième place. Pas évident, d’autant que Gwin lui met quatre secondes sur cette étape et s’échappe en tête du classement.

Le run incroyable d’Aaron Gwin

Le crash de Bruni en qualifications à partir de 14’30’’ (son run ne sera pas filmé car le rider Lapierre partira trop tôt, avant la prise d’antenne de Red Bull TV)

Direction les montagnes suisses pour la quatrième étape de la saison. Gwin arrive à Lenzerheide bourré de confiance par sa superbe victoire à Leogang. De son côté, Loic Bruni sait qu’il doit réagir après deux résultats moyens en Ecosse et en Autriche. Le Français se ressaisit parfaitement en qualifications en signant le meilleur temps devant le leader du général. Contrairement à certaines DH, celle de Lenzerheide ne favorise pas les écarts. Huit riders se tiennent en deux secondes. Sur la finale, Greg Minnaar parvient pourtant à trouver de quoi mettre une seconde à Bruni qui termine à nouveau deuxième. Le rider Lapierre profite cependant de la relative déconvenue de Gwin (seulement huitième) pour reprendre de précieux points au général et rester dans la course au titre. Et si Gwin avait mis quatre secondes à Bruni sur la dernière manche, c’est désormais au Français d’en coller trois dans la vue à l’Américain.

Le run d’Aaron Gwin à partir de 21’55’’. Celui de Bruni à partir de 23’20’’

Après quatre étapes sur le vieux continent, le petit monde de la DH traverse l’Atlantique pour les deux manches nord-américaines. Direction la mythique descente de Mont Sainte-Anne au Canada. C’est là-bas que Bruni peut probablement avoir le plus de regrets concernant une victoire qui semblait pourtant lui tendre les bras. Meilleur temps de la finale alors qu’il reste encore 15 hommes à passer, le Français sait qu’il a réalisé une grosse perf’, d’autant que sa chaîne a sauté sur la première partie de course. Mais comme Gwin à Leogang, Bruni a parfaitement su exploiter la piste pour perdre le moins de temps possible. Au contraire, son 4’22’’356 tient face à 14 riders ! Seul Josh Bryceland trouve moyen de faire mieux pour deux dixièmes de seconde… Avec sa chaîne toujours en place, Bruni aurait probablement facilement décroché la première victoire de sa carrière dans l’élite. Mais tout n’est pas à jeter au Canada. Au contraire. Le Français profite de la septième place de Gwin pour reprendre encore du terrain sur l’Américain au classement. La victoire au général est plus que jamais envisageable.

Le run d’Aaron Gwin à partir de 16’25’’. Celui de Bruni à 17’25’’

Windham ! Avant-dernière manche de cette coupe du monde 2015. Et c’est à domicile qu’Aaron Gwin va frapper un énorme coup en remportant cette manche américaine devant un public tout acquis à sa cause. Le rider Specialized colle 2,2 secondes à Loic Bruni en qualifications. Le Français est un des rares à s’accrocher face à la vitesse de Gwin qui reste intouchable en finale. Son run est un modèle d’engagement. L’Américain met deux secondes à son temps des qualifications, 3,5 à Greg Minnaar qui termine deuxième de cette finale et 4,2 à un étonnant Loris Vergier, tout heureux de se retrouver sur le podium. Son coéquipier chez Lapierre Loic Bruni fait lui grise mine. Il a crevé de l’arrière et termine 66e de cette étape. " J'ai envie de pleurer " dit-il à son pote Loris dans l'air d'arrivée. Même si le titre reste jouable mathématiquement parlant, Gwin semble avoir fait le plus dur. Pire pour Bruni, Greg Minnaar le passe au général et lui prend sa place de dauphin au classement.

Le run de Gwin à partir de 22’30’’, celui de Bruni à partir de 20’45’’

Avec 135 points d’avance sur Minnaar alors qu’il en reste 250 à distribuer, Aaron Gwin sait qu’il doit simplement terminer la descente de Val di Sole pour aller cueillir une troisième victoire au général en coupe du monde. Mais l’Américain va faire encore mieux. Si pour deux dixièmes, il laisse le meilleur temps des qualifications à Troy Brosnan, il fait une descente énorme le samedi pour coller 1,6’’ à Bruni. Il termine sur cette victoire une année qu’il a outrageusement dominée. Pas de regrets pour Bruni qui même sans sa crevaison à Windham aurait eu du mal à aller chercher l’Américain. Le podium de Val di Sole est celui du général, Bruni profitant de la chute de Greg Minnaar sur cette étape italienne pour reprendre la deuxième place au Sud-Africain (qui est de son côté éjecté du podium et termine quatrième). Prochain affrontement entre Bruni et Gwin ce dimanche 6 août à l’occasion de la descente des championnats du monde à Vallnord en Andorre. Le Français avec le maillot arc-en-ciel ? On signe tout de suite. A lire aussi : Bruni & Vergier Against the World : Vidéo de l’épisode 4.

Le run de Gwin à partir de 21’10’’. Celui de Loic Bruni à partir de 19’40’’

Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde - photo
Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde - photo
Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde - photo
Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde - photo
Vidéos des runs comparés de Loic Bruni et Aaron Gwin sur les sept étapes de la coupe du monde - photo