Wings For Life World Run 2015 : Le test de la rédac' meltyXtrem à Rouen !

Ecrit par

La rédaction de meltyXtrem était présente à Rouen le dimanche 3 mai pour participer à l'édition 2015 de la Wings For Life World Run. Immersion sur le parcours français de cette course internationale.

Rouen, 13h, sur le bord de la rive gauche au niveau du 106, le départ de la Wings For Life World Run 2015 était donné avec près de 2 100 participants sur l'étape française de cette course internationale, qui fêtait cette année sa deuxième édition. Après Hennebont (Morbihan), c'est donc la capitale de la Haute-Normandie qui était le théâtre de ce départ. Au milieu de grands champions de toutes disciplines (Cyril Desprès, François d'Haene, Justine Dupont, Alexis Pinturault, Nouria Newman, Pierre Gasly, Gary Hunt ou encore Loïc Bruni), les inscrits se massaient autour des sas de départ avec la ferme intention de courir le plus loin possible et de n'apercevoir la "catcher car" qu'après avoir franchi son objectif. Car c'est toute la particularité de cette course dont la ligne d'arrivée vous rattrape. Pas de ligne de mire si ce n'est le plus long parcours réalisable et une voiture-balai qui "avale" inéluctablement les concurrents, un par un.

Wings For Life World Run 2015 : Le test de la rédac' meltyXtrem à Rouen !

Au moment d'entamer les premiers kilomètres de course, la bonne ambiance règne dans le peloton de coureurs homogène, pas le temps de visualiser encore les premiers écarts entre la tête et l'arrière. Un serpent humain se faufile dans les rues de Rouen et les cinq bornes sont assez rapidement englouties. Sans réel dénivelé, le tracé ne propose pas de grande difficulté et après un premier ravitaillement, l'ensemble des concurrents est encore en lice. Le temps de revenir sur les bords de Seine et de longer les quais, puis le chemin amène les runners vers les communes de Canteleu, Dieppedale et Quenneport. Pour la rédac' de meltyXtrem, invitée par Puma, partenaire de l'événement, les deuxième et troisième points de ravitaillement sont de plus en plus attendus et la mécanique du corps humain commence à ralentir. Il faut alors trouver son propre rythme, ne pas forcer sa nature et trouver, si possible, un groupe de coureurs à l'allure similaire pour rester dans la course.

Wings For Life World Run 2015 : Le test de la rédac' meltyXtrem à Rouen !

Le 15e kilomètre dépassé, on commence à sentir la fatigue dicter sa loi. La tête a envie d'aller plus loin mais les jambes ne sont pas du même avis. C'est alors avec un rythme moins soutenu malgré les bienfaits du "second souffle" que les derniers hectomètres sont courus, chaque foulée permettant d'améliorer son propre résultat et donc le montant en faveur de la recherche sur les lésions de la moelle épinière. La "catcher car", partie 30 minutes après les coureurs, a eu le temps d'effectuer son retard et la fin du parcours est signalée au km 17. La course est terminée mais le plaisir d'avoir tout donné pour repousser la ligne d'arrivée l'emporte. À lire aussi : Wings For Life World Run 2015 : Vidéos et photos de la course de Rouen remportée par Simon Munyutu.