WTCC 2015 : Mehdi Bennani, "il faut être ambitieux et nous le sommes"

Ecrit par

Le pilote du Sébastien Loeb Racing, Mehdi Bennani, nous en dit un peu plus sur ses objectifs dans le championnat du monde des voitures de tourisme où il occupe la neuvième place au classement général.

Un nouveau team a fait son apparition dans le championnat du monde des voitures de tourisme 2015. Il s'agit en effet du Sébastien Loeb Racing, qui a engagé Mehdi Bennani au volant d'une Citroën C-Élysée. Même s'il connaît déjà la majorité des circuits, le pilote marocain doit composer avec une nouvelle voiture cette saison. Son objectif ? Signer un top 5, comme il l'explique sur le site du Sébastien Loeb Racing : ''Le Top 5 est réaliste mais je préfère ne pas parler d’une position précise à atteindre. Si je connais les circuits, je les découvre avec la Citroën C-Elysée et cela demande un certain temps d’adaptation qu’il ne faut pas sous-estimer. Mon souhait est d’utiliser le maximum du potentiel de l’auto et pour cela il faut progresser tout au long du week-end, à partir du test jusqu’au départ de la course, en passant par les essais libres et les qualifs, où nous devons être à 100%. Il faut être ambitieux, et nous le sommes, mais il faut aussi rester humble. Je suis convaincu que dans quelques temps nous obtiendrons un excellent résultat qui concrétisera tout ce que nous faisons avec le Sébastien Loeb Racing, mais nous ne voulons pas nous mettre la pression !''

WTCC 2015 : Mehdi Bennani, "il faut être ambitieux et nous le sommes"

Actuellement neuvième du classement général, et deuxième du Yokohama Drivers Trophy, Mehdi Bennani ne cesse de progresser depuis le début de l'année. Lors de la dernière étape sur la très technique Nordschleife en Allemagne, le pilote marocain a signé une septième puis une sixième place. Il s'envolera pour le prochain meeting à Moscou avec une motivation sans pareille et une envie de faire encore mieux. ''C’est un circuit très technique et qui tourne beaucoup. Sur un tracé un peu similaire, en Hongrie, nous avions connu un week-end compliqué. Notre voiture est sensible et beaucoup de paramètres entrent en jeu. Nous avons tiré de bons enseignements après Budapest et le Nürburgring, donc nous devons capitaliser sur ces bons points. Je pense aussi que l’épreuve sur la Nordschleife a renforcé encore plus notre esprit d’équipe. C’est une piste tellement exigeante, où il y a une tension et un stress supplémentaires, que l’osmose entre le pilote et le team y est capitale. Nous avons connu un meeting positif et cela montre le bon travail de tout le monde. Cela nous permet d’attaquer la suite dans de bonnes dispositions.'' À lire également : Sébastien Loeb : "J'enrage de mon bilan sur le Nürburgring".