Yoann Barelli : "On avait des frissons avant d'arriver sur le road gap" (interview exclu)

Ecrit par

Retrouvez l’interview exclu de Yoann Barelli qui a dominé ce week-end l’Urban Downhill Grasse 2014 en devançant notamment Loic Bruni sur une descente de folie. Le plus déjanté des riders MTB français a su trouver les dixièmes de seconde nécessaires pour aller chercher la victoire.

Oui, c’est bien Yoann Barelli qui a remporté l’Urban Downhill Grasse 2014 devant Loïc Bruni dans une édition qui devrait marquer le retour des descentes urbaines dans l’Hexagone avec un tracé dantesque en plein centre-ville et une foule qui avait répondu présent pour l’occasion. Le rider Giant Factory off-road, pas forcément donné comme le plus grand des favoris, mais qui faisait tout de même parti du gratin présent à Grasse, a miné les riders du Lapierre Gravity Republic en devançant finalement Loic Bruni (10ème mondial de la coupe du monde de DH) d’à peine plus de trois dixièmes. Et les deux hommes ont semblé seul sur leur planète en mettant une petite valise à Loris Vergier, repoussé au troisième rang à 4,7 secondes. Retrouvez ci-dessous la "réaction" de Yoann Barelli avant la course (oui, survolté le rider Giant, comme d’habitude) et son interview après sa victoire.

As-tu une idée d’où tu as pu faire la différence face à Loïc ?

Oui carrément... Lolo est jeune, il est encore faible mentalement hahahaha ! Je t'aime ma poule !! En discutant avec lui et Loris, il y a des parties ou ils étaient clairement plus rapides et d'autres en relance ou je prenais l'avantage... c'était équilibré. Mais bon, quelques dixièmes de secondes sur deux minutes ce n’est vraiment pas grand-chose. La vie avait juste décidé que ce jour-là, c'est moi qui devais gagner haha !

Selon toi, peut-on dire que ce dimanche à Grasse la France a enfin vécu sa première Urban DH comme celles qui nous ont fait tant rêver dans ces lointains pays exotiques ?

Je ne sais pas si on peut dire que c’est la première en France. Je fais référence à celle de Montmartre qui se déroulait il y a quelques années, mais on peut dire haut et fort que la France a désormais un organisateur spécialisé dans ce genre d’événement (Xtrem Events), que chaque course est une réussite, et qu’à chaque fois, spectateurs et participants font le plein de sensations ! C'était tout simplement énorme, On avait des frissons avant d'arriver sur le road gap tellement les spectateurs hurlaient. La machine est en route et d’ici quelque temps je suis persuadé que des pilotes stars de la DH internationale viendront se frotter à nous ! Pas de problème, on les tordra à leur tour hahaha ! A lire aussi : Downhill Taxco 2014 : Antoine Bizet remporte le Best Trick, vidéos et résultats.