Yves Matton : ''Avoir Sébastien Loeb dans son équipe, ça rend forcément heureux''

Ecrit par

Yves Matton, directeur de Citroën Racing, fait le point sur ses attentes en WRC. Il évoque une nouvelle fois la performance de Sébastien Loeb au Rallye de Monte-Carlo 2015.

Yves Matton est un homme très pris. En tant que directeur de Citroën Racing, il se doit d’être partout à la fois. À l’approche de la nouvelle saison du WTCC, il s’est rendu à Barcelone pour les essais. Dans la foulée, direction la Suède pour la seconde manche du WRC. Bien entendu, l’excellente prestation de Sébastien Loeb durant le Monte-Carlo 2015 a suscité l’admiration du patron. Il revient également sur le départ du nonuple champion du monde des rallyes en WTCC : ''C'était sa volonté de changer de discipline et je le comprends (…) Mais c'est sûr que je serais très heureux de l'avoir toujours dans mon équipe en WRC. Il ne faut pas se faire d'illusions : il y a deux pilotes qui dominent la discipline actuellement : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier. Avoir l'un des deux dans son équipe, ça rend forcément heureux'', a-t-il confié à la rédaction du Point.

Alors que Kris Meeke et Mads Ostberg ont accroché les points sur le Rallye de Suède 2015, ils ont encore besoin de gagner en expérience avant de jouer le haut du tableau : ''Je suis confiant qu'on puisse à terme se battre pour la victoire et qu'on en aura les moyens. Il ne s'agit pas de l'aspect financier mais des pilotes : c'est quasiment le facteur numéro un d'un résultat en WRC. On essaie d'ailleurs de former de nouveaux talents en plus de Kris Meeke et Mads Ostberg'', a t-il ajouté. Enfin, le jeune Stéphane Lefebvre est lui aussi dans les pensées d’Yves Matton. Le jeune nordiste est particulièrement prometteur.

Yves Matton : ''Avoir Sébastien Loeb dans son équipe, ça rend forcément heureux''

Quelques-unes de ses caractéristiques et capacités de pilotage le rapprochent de son aîné Sébastien Loeb : ''Si on l'a choisi, c'est qu'il a du talent, qu'il a démontré qu'il avait une pointe de vitesse intéressante. Son approche ressemble d'une certaine façon à celle de Sébastien : il arrive à faire preuve de détachement et à se focaliser uniquement sur ses objectifs. Stéphane est toujours à l'écoute, prêt à apprendre et passionné. Il a de nombreuses qualités qui peuvent lui permettre de progresser rapidement'', a-t-il conclu. Rendez-vous au Mexique le 5 mars prochain pour voir l'évolution de l'équipe. À lire aussi : Rallye de Suède 2015, réactions des pilotes après la deuxième épreuve WRC.

Source : Le Point